Culture Générale

Pourquoi Mata Hari est-elle si célèbre ?

mata

S'abonner au podcast
Vous associez surement le nom de Mata Hari à l’espionnage. Il est vrai qu’elle fut espionne et fusillée pour cela pendant la Première Guerre mondiale. Mais son histoire est bien plus complexe et laisse beaucoup de zone d’ombre.

Elle nait aux Pays Bas en 1876 sous le nom de Gertruida Zelle. Au début du XXe siècle, apès avoir suivi son mari aux Indes néerlandaises comme on disait à l’époque, elle se produit comme danseuse de danses d’Asie dans des salons privés, puis au musée Guimet. En 1905, elle est divorcée  mais continue de se produire. Un journaliste écrit alors à son sujet: “Elle ondule sous les voiles qui la dérobent et la révèlent à la fois. Et cela ne ressemble à rien de ce que nous avons vu. Les seins se soulèvent avec langueur, les yeux se noyent. Les mains se tendent et retombent, comme moites de soleil et d’ardeur“.

Pourtant celle qui a choisi le nom de Mata Hari (qui signifie “œil du jour” en malais) n’est pas une danseuse professionnelle. Elle s’invente un passé hindou et des danses qu’elle prétend être traditionnelles. Son succès ne faiblit pas. Elle vit ainsi une vie mondaine, sans souci financier, se faisant entretenir notamment par des banquiers.

Mais avec le temps la mode passe. Les danses exotiques lassent au profit des ballets russes. En 1914 Mata Hari a plus de 30 ans et ses moyens s’amenuisent. Elle retourne au Pays-Bas. Deux ans plus tard à Amsterdam, le consul d’Allemagne lui propose de l’aider financièrement contre des renseignements. Elle devient l’agent H21. Pour mettre fin à ces soucis financiers elle accepte.

Elle retourne à Paris où elle s’installe au Grand Hôtel. Amoureuse d’un officier russe blessé envoyé dans la zone des armées à Vittel elle obtient un laisser passer pour aller le voir grâce à un officier français du contre espionnage, Georges Ladoux. Il lui propose de travailler pour la France. Elle accepte et devient dès lors un agent double.

Mais ses qualités d’espionne ne sont pas évidentes. Elle n’aurait rapporté aucune information, à aucun des deux camps.

Quand les services allemands se rendent compte de son double jeu, ils envoient volontairement des messages cryptés mentionnant l’agent H21, c’est à dire Mata Hari, afin que le contre espionnage français les intercepte. Et ça marche. Le 13 février 1917, elle est arrêtée à Paris et quelques mois plus tard, elle sera condamnée à mort pour intelligence avec l’ennemi en temps de guerre.

Mata Hari est restée célèbre en partie car son rôle exact est incertain. Il semble aujourd’hui que la sanction qu’elle a subi ait été fortement disproportionnée. Son cas aurait plutôt servi à alimenter la propagande d’État française de l’époque. En 1917 il fallait montrer qu’en dépit des offensives allemandes, de la révolution russe et des mutineries, la France allait tenir bon jusqu’à la victoire.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre