Culture Générale

Pourquoi La Marseillaise s’appelle-t-elle ainsi ?

mars

S'abonner au podcast
Nommée à l’origine “Chant de guerre pour l’armée du Rhin”, “La Marseillaise” n’a, dans un premier temps, aucun lien avec la cité phocéenne. Toutefois, ce chant composé à Strasbourg, par le Franc-Comtois Rouget de Lisle, acquiert son surnom en même temps qu’il devient le nouvel hymne national, grâce au déroulement de la Révolution française.

Un chant popularisé par des Marseillais

Alors que la France entre en guerre contre l’Autriche, un compositeur jurassien écrit, dans la nuit du 25 au 26 avril 1792, un hymne censé galvaniser les troupes.

C’est à Strasbourg, chez le maire Dietrich, que le capitaine du génie en poste, Rouget de Lisle, élabore et fait chanter, pour la première fois, les paroles de ce chant condamnant les tyrans des nations étrangères.

Cet hymne, qui se compose, dans un premier temps, de 6 strophes, est alors appelé “Chant de guerre pour l’armée du Rhin”.

Néanmoins, cette appellation est rapidement supplantée par celle de “Marseillaise”, lorsque, trois mois plus tard, des fédérés marseillais viennent prêter main forte aux révolutionnaires de la capitale, pour prendre le palais des Tuileries.

Utilisée comme chant de marche, la composition de Rouget de Lisle gagne un nouveau couplet, avant d’être rebaptisée “Chant de guerre des armées aux frontières”, puis finalement “La Marseillaise”, par des Parisiens reconnaissants envers leurs alliés méridionaux.

La naissance d’un nouvel hymne national

Très entraînant, le chant de Rouget de Lisle est retenu comme hymne de la nation française le 14 juillet 1795.

Ce statut est néanmoins de courte durée, puisque Napoléon lui préfère “Le Chant du Départ” pour représenter son Empire, dès 1805.

Ainsi, pendant un quart de siècle, “La Marseillaise” disparait des célébrations officielles des régimes successifs de l’hexagone, avant de refaire son apparition en 1830, à l’occasion de la Révolution des Trois Glorieuses.

C’est finalement en 1879, sous la Troisième République, que “La Marseillaise” redevient l’hymne national de la France.

Plusieurs interprétations et arrangements de l’hymne se succèdent alors, jusqu’à ce que Valéry Giscard d’Estaing choisisse de figer la version que nous connaissons actuellement, en prévision des célébrations du bicentenaire de la Révolution Française.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre