Santé

Manger des oranges empêche-t-il de dormir ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Selon la croyance populaire, déguster une orange ou boire un jus de fruit juste avant d’aller se coucher n’est pas recommandé. D’après des idées reçues, la vitamine C contenue dans les fruits est responsable d’insomnies. Pourtant, les études sont formelles : manger des fruits riches en vitamine C n’influe pas sur la qualité du sommeil.

Dans de nombreux foyers, il est déconseillé de manger des agrumes le soir en raison de leur effet stimulant. La vitamine C, appelée également l’acide ascorbique, est connue pour avoir une action « anti-fatigue ». En effet, la vitamine C stimule la dopamine, un neurotransmetteur qui augmente l’activité cérébrale. Une maladie potentiellement mortelle, le scorbut peut se développer en cas de carence en vitamine C.

Au fil des générations, la conviction que les oranges sont néfastes pour le sommeil a perduré. L’erreur est apparue en 1934. À cette époque, le laboratoire pharmaceutique Roche d’origine Suisse a commercialisé le premier comprimé riche en vitamine C. Dans la notice de ce complément alimentaire, une précaution d’utilisation a cristallisé l’attention de nombreux consommateurs : le cachet ne devait pas être pris le soir en raison de l’effet excitant de la vitamine C.

L’organisme ne peut produire cette molécule, aussi il est important de consommer régulièrement des aliments riches en vitamine C. Or la quantité de vitamine C contenue dans une orange est trop faible pour perturber le sommeil. En moyenne, un fruit contient 40 mg de vitamine C, une teneur très faible comparée aux cachets vitaminés vendus en pharmacie. Ces comprimés sont dosés à 500 g voire 1 g.

De plus, des études récentes ont montré que même de fortes concentrations en vitamine C n’étaient pas capables de nuire à la qualité du sommeil. Des expériences ont été effectuées sur des volontaires. Chaque participant était invité à avaler 4 g de vitamine C avant de se coucher. Le groupe témoin devait ingérer un placebo. Puis l’activité cérébrale était suivie durant toute la nuit. Les résultats ont été formels. La consommation d’une dose importante de vitamine C n’a aucun effet significatif sur le sommeil.

Par contre, pour bénéficier d’une nuit calme et reposante, il est conseillé d’éviter de manger des plats trop copieux le soir.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre