Histoire

Pourquoi l’île de Poveglia serait la plus hantée du monde ?

poveglia

S'abonner au podcast
Île de la lagune de Venise, Poveglia a la triste réputation d’être hantée.
En effet, son lourd passé et toutes les rumeurs qui en découlent l’ont ainsi conduite à être progressivement abandonnée par les hommes de la région, au point de la rendre quasiment déserte.

Un lieu de mise en quarantaine

Aussi farfelues qu’elles puissent paraître, les légendes urbaines ont souvent un fond de vérité.
C’est le cas des rumeurs qui circulent autour de l’île de Poveglia. En effet, si l’îlot a la réputation d’être hanté, c’est avant tout parce qu’il a servi de lieu de quarantaine, notamment à l’époque de la grande peste noire qui ravageait l’Europe du XVIe siècle.

Il se raconte que plus de 160 000 personnes, au total, y auraient été transférées, puis enterrées après avoir péri de leur maladie. Certaines d’entre elles auraient même été jetées vivantes dans des fosses contenant des restes de cadavres calcinés, mourant ainsi dans des conditions atroces.

Bien que ces faits n’aient pu être validés de manière certaine par les historiens, ils demeurent vivaces dans la mémoire collective et constituent la toile de fond de la triste renommée qui a entaché l’île au cours des siècles postérieurs.

Un hôpital psychiatrique à la réputation effrayante

Si le statut d’île de quarantaine représente les racines de cette légende urbaine, la construction d’un hôpital psychiatrique en 1922 vient donner du relief à toutes les histoires angoissantes qui entourent l’île.

En effet, peu après la construction de l’établissement, les patients transférés sur les lieux auraient, paraît-il, eu des des visions spectrales accompagnées de voix tourmentées. Ces apparitions correspondraient tout simplement aux esprits des anciennes victimes de la peste tenues encore prisonnières sur l’île.

Intrigué, le principal médecin de l’hôpital aurait alors pratiqué des lobotomies sur ses patients, avant d’entendre des voix à son tour. Sombrant lui aussi dans la folie, l’homme tourmenté aurait mis fin à ses jours en se jetant dans le vide.

Là encore, aucun de ces faits n’a été démontré par les historiens mais les rumeurs sont tenaces et se propagent au sein de la ville de Venise.

Après avoir été converti en maison de convalescence pour les personnes âgées, l’établissement ferme, quant à lui, ses portes en 1968, laissant l’île inhabitée.

Près de cinquante ans plus tard, en 2014, la ville de Venise décide finalement de mettre l’île aux enchères. Si elle peut encore effrayer, sa réputation sulfureuse fascine néanmoins tous les chasseurs de fantômes qui s’y précipitent, en quête de frissons et d’aventures.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre