Sciences

Quel lien y a-t-il entre l’activité sexuelle et l’apprentissage des langues ?

apprendre langue

S'abonner au podcast
Un lien très fort pusique l’apprentissage d’une langue active la même zone cérébrale que le sexe.

Des chercheurs allemands et espagnols ont publié un article il y a quelque temps  dans la revue Current Biology démontrant que le processus d’apprentissage d’une nouvelle langue étrangère activait la même zone cérébrale que celle concernée dans la sensation de plaisir.

Pour parvenir à ces résultats les scientifiques ont demandé à 36 adultes de participer à des tests consistant à apprendre de nouveaux mots ou à jouer à des jeux de hasard, tout en observant leur activité cérébrale avec un IRM. Ces deux jeux activaient une zone très précise que l’on sait impliquée dans le système de récompense et donc de plaisir. Il s’agit du striatum ventral. On la connait bien car elle est activée par exemple quand on a des relations sexuelles ou que l’on mange du chocolat.

Une fois cette constatation faite vient la question du pourquoi ! L’hypothèse des chercheurs est que cela remonterait à la petite enfance, quand nos premiers apprentissages en rapport avec la langue orale, ont lieu en même temps qu’une interaction émotionnelle importante avec les parents. Ce mécanisme aiderait les enfants à acquérir le langage.

On sait depuis longtemps que l’apprentissage d’une langue autre que sa langue maternelle, stimule le développement du cerveau. Et on sait aujourd’hui que le cerveau se modèle au cours de la vie. Avec l’acquisition d’une langue supplémentaire deux zones en particulier se développent : celle liée à la reconnaissance des sons, ainsi que les structures dites de contrôle qui permettent au cerveau d’éviter les interférences lorsqu’il utilise l’une ou l’autre langue.

Source

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre