Incroyable !

Les chats peuvent-ils être allergiques aux humains ?

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Il est connu que certains humains sont allergiques à des animaux domestiques comme, par exemple, les chats. Contrairement aux idées reçues, par contre, c’est la salive de ces félins (déposée sur leur pelage, durant leur toilette) qui provoque des salves d’éternuements, de la toux, ou encore des démangeaisons chez certaines personnes. Réciproquement, toutefois, il existe également des chats qui sont allergiques… aux êtres humains. Voici comment reconnaître un tel cas de figure.

Chat me gratte

La nature est parfois capricieuse. En effet, si des humains peuvent être allergiques aux animaux, la réciproque existe également de manière indubitable.

Même si ce cas de figure semble plutôt rare (les chercheurs estiment que “0,5 % des chats” seraient allergiques aux humains), rien ne nous interdit de prêter attention aux réactions de nos amis les félins.

En fait, le plus souvent, les réactions allergiques des animaux seraient provoquées par des produits chimiques présents sur le corps humain (tels que les parfums, les crèmes en tout genre, la fumée de cigarette, etc.), ou encore les squames de l’épiderme ainsi que des cheveux qui peuvent se retrouver sur des habits en contact avec les chats.

Des symptômes à déceler

À l’instar des humains que nous sommes, des animaux comme les chats montrent de clairs symptômes lorsqu’ils sont touchés par une allergie.

Ainsi, s’il en est souffrant, votre animal de compagnie aura tendance à se gratter excessivement, à éternuer ou avoir le nez qui coule, lorsqu’il est en la présence d’un être humain.
Certains chats peuvent même perdre massivement des poils autour du cou ou de leur tête, voire – dans les cas les plus graves – à avoir des crises d’asthme.

Si de telles choses venaient à se produire, il vous est conseillé d’amener – sans plus attendre – votre chat chez un vétérinaire, pour que lui soit prescrit un traitement adapté.

Vous aurez alors, généralement, deux options : celle de donner à votre animal des antihistaminiques, comme la clarityne (qui, bien dosée, permet de réduire les symptômes d’allergie) ; ou alors, celle d’exposer votre chat à de très faibles quantités de substances allergènes (en vue d’habituer graduellement son organisme).

Faites le nécessaire et “chat” ira mieux !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre