Santé

La désensibilisation aux pollens est-elle efficace ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
D’après les statistiques, 10 à 20 % des Français souffrent d’allergies aux pollens nommées plus communément “rhume des foins”. Depuis quelques années, les allergologues proposent à leurs patients des traitements par désensibilisation. Mais quelle est l’efficacité de ces traitements ?

Les plantes émettent du pollen pendant la période de fertilisation qui court du printemps jusqu’à la fin de l’automne suivant les espèces. Ces grains minuscules d’un diamètre compris entre 20 à 55 μm vont être transportés au grè du vent et ces microparticules vont pouvoir être inhalées par l’appareil respiration. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) recense régulièrement les pollens potentiellement dangereux pour les personnes sensibles en fonction des zones géographiques.

Pour certaines personnes, la présence du pollen dans les bronches va déclencher une réaction très rapide et violente du système immunitaire avec pour conséquence la production d’anticorps. Les immunoglobulines E (ou IgE) vont alors provoquer chez les personnes allergiques des symptômes comme la rhinite allergique, la conjonctivite allergique ou de l’asthme allergique.

Il existe des traitements préventifs pour limiter l’impact des pollens sur la santé. La désensibilisation sublinguale consiste à prendre des extraits allergéniques sous forme de gouttes ou de comprimés. La podologie impose un traitement quotidien pendant au moins 7 mois. Au fur et à mesure, la concentration en allergènes va augmenter de manière à désensibiliser le système immunitaire. Du point de vue physiologique, l’administration régulière mais en faible quantité de l’allergène va conduire à la production d’anticorps suffisants pour lutter contre l’intrus (en l’occurrence le pollen) mais sans déclencher des réactions immunitaires violentes.

Pour être efficace, il faut que le traitement de désensibilisation cible correctement le pollen responsable des différentes affections du patient. L’administration des gouttes ou des comprimés doit avoir lieu au moins 4 mois avant l’apparition des premiers allergènes dans l’environnement.

La désensibilisation module la force de la réponse immunitaire,. Elle présente ainsi l’avantage d’être une thérapie naturelle avec peu d’effets secondaires contrairement à la cortisone ou aux antihistaminiques qui sont deux médicaments qui sont également utilisés pour lutter contre les effets de l’allergie. Pris dans des conditions optimales, ce traitement permet de réduire d’environ 30 à 40 % l’intensité des symptômes dus à l’allergie aux pollens.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre