Tech

Les assistants vocaux vous écoutent-ils constamment ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Tech” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Ils font désormais partie intégrante de notre quotidien, s’appellent Siri, Alexa, ou Cortana et peuvent nous servir 24h/24, 7 jours sur 7. Les assistants vocaux sont en effets devenus des services à tout faire au sein de nos appareils électroniques, sur nos smartphpones, déjà, nos ordinateurs parfois, mais aussi sur des appareils dédiés, les enceintes connectées. Leur but est désormais multiple, au delà de raconter des blagues et de dire la météo, les assistants vocaux sont désormais nos alliés du quotidien pour envoyer des messages sans avoir à toucher l’écran du téléphone, piloter une maison connectée ou même effectuer des achats directement par la voix.

Le problème c’est que pour une partie des utilisateurs réguliers ou des personnes réticentes, il y a une peur de la maitrise des données qui sont envoyées aux géants du net. Cette peur est-elle justifiée ? Sommes-nous sur écoute ?

Pour que Google ou Apple nous entende prononcer le «Ok Google» ou le «Dis Siri», il faut effectivement que le micro soit constamment actif, mais uniquement se qui sera dit après ces expressions sera pris en considération. Toutefois en juillet 2019, une enquête du Guardian a démontré que que des entreprises sous traitantes chargées d’améliorer les assistants vocaux ont eu accès, sans votre consentement, à ce que vous racontiez à votre assistant vocal. L’affaire avait fait pas mal de bruit dans les médias et auprès des consommateurs très mécontents de voir une partie de leur vie privée écoutée par des inconnus. Une semaine plus tard, Apple annonçait mettre fin au partage systématique de ce type de données, uniquement les utilisateurs ayant donné leur accord lors de l’activation de leur iPhone amélioreront Siri grâce à leurs données.

Du côté de chez Google, on plaide le même fonctionnement. Une fois que la fameuse commande pour activer l’assistant est dite, je ne le la répéterai pas afin de ne pas perturber votre écoute si vous êtes use une enceinte connectée, le micro est actif. Cependant si comme parfois, la commande est entendue par erreur, le micro est alors activé et des échanges non destinés à être traités pourront être enregistrés par Google. En 2019, un journaliste de la télévision publique belge a réussi à mettre la main sur près de 1000 enregistrements qui ne sont pas restés sécurisés au sein du géant du web, preuve que votre serviteur vocal numérisé ne peut pas garder tous vos secrets. Si vous êtes équipés d’une Google Home ou d’un Amazon Echo, sachez que vous avez toujours la possibilité d’éteindre le micro via un bouton à faire glisser sur l’appareil. Vous ne serez ainsi plus étonné de voir une publicité ciblée pour un produit dont vous aurez parlé dernièrement !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre