Santé

Le poisson est-il vraiment préférable à la viande ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les bienfaits pour la santé du poisson et de la viande font souvent l’objet de controverses. Mais quel est l’avis de la communauté scientifique sur la question ?

L’une des préoccupations des consommateurs concerne la teneur en graisse des aliments. En effet, il est connu depuis des années qu’une alimentation trop riche en lipides induit des maladies graves mais un déficit en graisse peut également avoir des effets néfastes sur la santé.

Le poisson dit gras comme le maquereau ou le saumon recèle de grandes quantités d’oméga-3. Ces acides gras poly-insaturés ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme. L’alimentation est donc la seule source d’apport de ce lipide. Or, les oméga-3 sont bénéfiques pour la santé grâce à leurs effets anti-inflammatoires et anti-allergiques. De plus, ils contribuent à la protection des artères et du coeur en réduisant le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang. Les oméga-3 sont également très présents dans certaines huiles.

La viande est riche en acides gras saturés. Ce type de graisse a pour effet d’augmenter le taux de cholestérol LDL dans le sang. Considéré comme le « mauvais cholestérol, le LDL favorise le développement des maladies cardiovasculaires. Mais les acides gras saturés régulent la formation du « bon » cholestérol, le HDL a la réputation d’avoir un effet protecteur et limite l’apparition des maladies cardiovasculaire.

Récemment, une étude suédoise a mis en évidence qu’une alimentation enrichie en poisson permettrait de réduire les risques de surpoids. Cet effet « minceur » du poisson est provoqué par la bonne santé des bactéries présentes dans nos intestins. La flore intestinale est très sensible aux types d’aliments ingérés. Ainsi, il a été montré qu’un régime riche en produits carnés réduit la quantité d’Akkermansia muciniphila, une bactérie connue pour limiter la prise de poids.

Toutefois, certains poissons présentent de fortes concentrations en pesticides et en métaux lourds comme le mercure, l’arsenic et le plomb. Or, ces substances toxiques sont connues pour avoir des effets néfastes (et souvent irréversibles) sur le cerveau et le système cardiovasculaire. Pour éviter de consommer des poissons trop contaminés, il est préférable d’éviter les poissons prédateurs qui ont tendance à concentrer les métaux lourds. Chez votre poissonnier, privilégiez le poisson de mer à celui d’élevage qui contient nettement plus de substances nocives.

De leur côté, les produits carnés présentent des avantages. En particulier, les viandes rouges sont riches en fer, or cet oligo-élément est indispensable pour la synthèse des globules rouges, les cellules impliquées dans le transport de l’oxygène des poumons vers les tissus. Toutefois l’usage intensif des antibiotiques dans les élevages des bovins, des porcins et des ovins mais également des poissons représente un risque certain pour la santé humaine.

L’idéal est de consommer à la fois du poisson et de la viande mais de manière épisodique en privilégiant des produits issus de la pêche responsable et en évitant les viandes d’élevage intensif.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre