Incroyable !

Le “French Kiss” est indien

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Pour nous ce n’est qu’une “galoche” ; le reste du monde, lui, parle de “French kiss”. Eh oui, bien aidés par leur réputation de séducteurs – libertins comme romantiques – les Français se sont vu attribuer la paternité de ce baiser langoureux, effectué avec la langue. Pourtant, il semblerait bien que ce dernier provienne de bien plus loin… de l’Inde antique, plus précisément.

La réputation française

Ce n’est un secret pour personne, les Américains – comme une bonne partie du reste du monde – voient les Français comme des séducteurs patentés, enchaînant les conquêtes sans répit.

Rien d’étonnant donc, à ce qu’à leurs yeux, ces “French lovers” soient également friands de “French kisses” ; ces baisers langoureux , durant lesquels les amants mêlent leurs langues en s’embrassant.

Cette réputation, les Français l’ont au moins depuis le XVIIIe siècle, lorsque les Américains (alors imprégnés de mœurs puritaines) apercevaient avec surprise, des couples s’étreindre dans les rues de Paris ; alors qu’un simple baiser était déjà vu comme une grande marque d’engagement outre-Atlantique.

Quelques siècles plus tard, lors de la Libération de 1944, les G.I’s firent le même constat en observant les populations locales festoyer au cours de bals populaires.

C’est véritablement à cette période que le “French kiss” se démocratisa aux États-Unis, comme un effet de mode qui, depuis, ne s’est pas vraiment arrêté.

Une origine indienne

Néanmoins, contre toute attente, le “French kiss” serait en fait un simple dérivé d’une pratique bien plus ancienne, née au sein de l’Inde antique.

En effet, selon le professeur d’anthropologie (et spécialiste de l’histoire du baiser) Vaughn Bryant Jr., un baiser ressemblant au “French kiss” apparaissait déjà dans le Kama Sutra (un recueil érotique datant du Ve siècle avant Jésus-Christ). Celui-ci était alors décrit comme le “plus passionné des trois principaux types de baiser” alors répertoriés par les Indiens.

Par la suite, les conquêtes d’Alexandre le Grand – survenues un siècle plus tard – le firent voyager sur tout le pourtour méditerranéen, avant que les Romains ne l’adoptent en l’appelant “savium”.

C’est par ce biais que les Gaulois prirent connaissance de cette pratique amoureuse, pour finalement la transmettre à leurs héritiers que l’Histoire appellera les “Français”.

Un bien long périple, pour un simple baiser.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre