Sciences

Pourquoi l’Apple card fait polémique ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
L’Apple Card, la carte de paiement lancée par Apple, fait l’objet de vives critiques de la part de certains de ses utilisateurs. Ils lui reprochent de discriminer ses clients en fonction de leur sexe. À la suite de ces accusations, une enquête a été ouverte.

Une carte de paiement sexiste?

C’est un homme d’affaires américain qui, le premier, a fait état de ses critiques à l’encontre de la carte de paiement d’Apple.

Il aurait en effet obtenu, par le biais de cette carte, des propositions de crédit beaucoup plus généreuses que celles qui auraient été faites à sa femme. Et pourtant, les deux époux déclarent leurs revenus en commun et sont mariés depuis des lustres. Il incrimine donc le fonctionnement de l’algorithme utilisé par la société.

Amplifiés par les réseaux sociaux, ces reproches ont trouvé des échos chez d’autres utilisateurs de l’Apple Card. Ils se disent également victimes de ce qu’ils décrivent, eux aussi, comme un comportement sexiste. Il serait non seulement le fait d’Apple, mais aussi celui de sa partenaire, la banque Goldman Sachs, qui émet les cartes de paiement.

Les réactions

Face à ces critiques, la société Apple fait pour l’instant la sourde oreille. Il semble en effet que les plaignants n’aient pas réussi à obtenir la moindre explication de la part du service client.

De son côté, la banque invoque une nécessaire discrétion vis-à-vis des clients, dont on ne peut exposer les problèmes en public. Malgré tout, un porte-parole de l’établissement bancaire a fait une déclaration sur cette question.

Il en ressort que les seuls critères retenus par la banque pour accorder ses crédits seraient ceux fondés sur les revenus de ses clients. En aucun cas, le genre, la race ou encore l’âge ne pourraient en influencer l’allocation.

Ces propos n’ont pas empêché les services financiers de la ville de New York, siège de Goldman Sachs, émettrice de l’Apple Card, de diligenter une enquête. Elle doit déterminer si tous les utilisateurs de la carte de paiement reçoivent des propositions fondées sur l’examen de leurs seules ressources ou s’ils sont victimes de discriminations sexistes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre