Culture Générale

Quel est le langage secret appelé « Hobo code » ?

code hobo

S'abonner au podcast
Au milieu du 19ème siècle aux Etats Unis, les travailleurs migrants pauvres parcouraient le pays d’un bout à l’autre à la recherche de travail. Ils sautaient sur les wagons de train pour voyager gratuitement.

Leur vie dans l’illégalité était dangereuse. Ces hommes développèrent alors un langage propre, le “Code hobo” ou “Hobo code” en anglais, pour pouvoir communiquer entre eux sans risque. Un système à base de symboles dessinés destiné à permettre aux vagabonds de rendre la vie dans la rue un peu plus confortable.

Ces signes servaient tout à la fois à se prévenir de chiens dangereux, de propriétaires hostiles, de juges ou de la présence de policiers. Mais le code leur permettait aussi de partager des informations utiles sur d’éventuels hôtes, les coins recommandés pour passer la nuit ou encore les lieux où des soins pouvaient leur être prodigués.

Les Hobos c’est à dire les migrants pauvres écrivait ces signes avec de la craie ou du charbon. Voici certains des signes couramment utilisés:

–  Une croix signifiait qu’il y avait de la nourriture servie aux hobos après un sermon.
–  Un triangle avec des mains signifiait que le propriétaire avait un pistolet.
–  Un zigzag horizontal signifiait un chien qui aboit.
–  Un chapeau et un triangle, des richesses.
–  Deux cercles entrelacés signifiaient des menottes.
–  Un chat, qu’une femme aimable vivait là.

Avec le temp, le sens de nombre de ces symboles a été perdu. Mais on peut en revanche en voir encore dans certains endroits. Par exemple sur un ferry à la Nouvelle Orléans.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre