Santé

L’alcool est-il bon pour le sommeil ?

somm

S'abonner au podcast
On entend souvent dire que l’alcool favorise le sommeil. Boire un verre ou deux avant d’aller se coucher serait, pour certains, la meilleure manière de préparer sa nuit. Qu’en est-il exactement ?

Vous allez voir, s’il est vrai que l’alcool peut avoir certains effets hypnotiques, il finit cependant par perturber le sommeil.

D’abord, boire de l’alcool avant d’aller se coucher provoque en effet de la somnolence. Selon les personnes, cet effet se fera sentir après un seul verre d’alcool ou demandera, pour se manifester, une consommation plus importante.

Jouant sur le système nerveux central, l’alcool a un effet relaxant. Il faut savoir le reconnaitre. Et cette impression de détente et de calme, qui dissipe pour un temps les soucis du quotidien, contribue à un endormissement plus facile.

Donc il est naturel que le fait de sombrer dans le sommeil plus rapidement donne à certaines personnes le sentiment qu’alcool et sommeil font bon ménage.

Mais la réalité est toute autre. L’alcool menace les fondements mêmes du sommeil pour une raison: il perturbe le bon déroulement des cycles du sommeil. Il dérange notamment les périodes de sommeil profond qui, dans la seconde moitié de la nuit, procurent le meilleur repos au dormeur. C’est dans ces moments qu’il profite d’un véritable sommeil réparateur.

Or, l’alcool vient déstabiliser cette phase essentielle. Il entraîne dans cette partie de la nuit, des réveils fréquents, provoqués notamment (mais seulement) par des envies pressantes d’uriner. L’organisme se met à évacuer l’alcool en extrayant l’eau des cellules.

L’alcool se traduit aussi par des ronflements plus fréquents, avec les risques d’apnée du sommeil qui les accompagnent souvent.

Vous l’avez compris, avec de l’alcool, après un endormissement rapide, le dormeur va donc se réveiller. Certains se rendorment et connaissent un sommeil entrecoupé, ponctués de micro réveils. Mais d’autres ne parviennent plus à trouver le sommeil. Une insomnie peut donc s’installer. Pour peu que vous preniez l’habitude de boire un peu d’alcool avant de vous coucher, ces insomnies peuvent devenir récurrentes.

Ce sommeil haché, entrecoupé de rêves parfois pénibles, prive le dormeur des bénéfices d’une nuit calme et paisible. Il se réveille fatigué et, s’il continue de boire de l’alcool le soir, le manque de sommeil devient bientôt problématique.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre