Incroyable !

La Tour Eiffel et Nintendo ont le même âge

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
La Tour Eiffel…Nintendo… A priori, il n’y a pas de rapport évident entre ces deux entités plutôt éloignées l’une de l’autre. Pourtant, ces deux monuments (au sens propre pour l’un, au sens figuré pour l’autre) ont exactement le même âge ! En effet, Nintendo et la Tour Eiffel ont tous deux vu le jour en 1889.

La demoiselle de fer

La Tour Eiffel est sans conteste le symbole ultime de la ville pluricentenaire de Paris. En effet, omniprésent sur la moindre représentation de la capitale française, le monument fascine par son allure aussi épurée que majestueuse.

On pourrait donc être tenté de croire que la Tour Eiffel est un monument qui a, de toute éternité, fait partie de la “Ville Lumière”.

Pourtant – et c’est une histoire bien connue – la tour ne fut inaugurée qu’en 1889 (le 31 mars, pour être précis), à l’occasion de l’exposition universelle qui prenait place à Paris.

Qui plus est, il était initialement prévu qu’on la démonte (!) quelques années après l’évènement, mais l’installation d’une antenne de relais radiophonique , à son sommet, permit à son créateur – Gustave Eiffel – de donner au monument son caractère pérenne.

Ainsi, contrairement aux idées reçues, la Tour Eiffel est relativement jeune, et ce, d’autant plus qu’elle a l’âge… de Nintendo.

Le maître du jeu

Si la Tour Eiffel est plutôt jeune (si on la compare à la longueur de l’histoire de France), le groupe Nintendo, lui, fait figure de doyen du monde vidéoludique.

Créée en 1889, la firme japonaise est, en effet, l’entreprise de jeux vidéo la plus ancienne du monde.
Lancée par Fusajiro Yamauchi, le groupe s’appelait – à l’origine – “Nintendo Playing Card Company” (“Nintendo Koppaï”, en langue originale) et ne vendait pas encore de jeux vidéo, mais des cartes à jouer d’un jeu japonais très populaire au sein de l’archipel nippon : le Hanafuda.

Couronnée de succès dès ses premières d’activité, l’entreprise finit par opérer un virage – en 1977 – en vendant sa première console, la Color TV-Game 6 (qui rencontre un énorme succès)… mais aussi en embauchant un certain Shigeru Miyamoto, le futur créateur des sagas “Mario Bros” et “The Legend of Zelda”.

Dès lors Nintendo peut véritablement démarrer son aventure mémorable au sein du 10ème art, pour atteindre le sommet de la création vidéoludique.

“Monument surplombant son domaine”… voilà qui rapproche un peu plus encore Nintendo de sa jumelle, la Tour Eiffel.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre