Histoire

Qui est la “Jeanne d’Arc” de Loos ?

jl

S'abonner au podcast
Encore adolescente au début de la Première Guerre mondiale, Émillienne Moreau s’est particulièrement illustrée par son courage et sa générosité au cours de ce conflit sanglant. Maintes fois décorée, son parcours a fait d’elle un modèle de bravoure pour les Français alors engagés au combat.

Un engagement précoce
Fille d’un mineur installé dans le nord de la France, Émillienne n’a que 16 ans en 1914. Elle rêve alors d’être institutrice mais voit son destin changer après la mort de son père, au début de la guerre, des suites de privations. Son frère parti au front, Émillienne choisit elle aussi de s’engager à sa manière, en faisant la classe aux enfants qui errent dans les ruines de son village. En même temps qu’elle organise des sorties avec ses élèves, elle en profite pour faire du repérage lorsqu’elle passe à côté de positions ennemies. Ces informations récoltées auront une importance cruciale par la suite.

En 1915, la ville de Loos devient le théâtre de combats très violents. C’est à cette occasion qu’Émillienne brave le danger en allant au contact des troupes, malgré la diffusion du gaz moutarde. Alors que les soldats s’affrontent au corps à corps et à l’arme blanche dans les ruelles de la ville, Émillienne Moreau assure le rôle d’infirmière pour le compte des troupes britanniques. Une tâche loin d’être de tout repos, puisqu’elle est contrainte d’abattre deux soldats allemands qui font irruption dans son local, au cours d’une de ses interventions médicales.

Récompenses et consécration
Son aventure se poursuit à Béthune, sa mère décidant de quitter Loos à la fin de l’année 1915.
Sa renommée commence à prendre forme, lorsqu’elle est félicitée pour la première fois par le général Haig, en charge de l’armée britannique. Celui-ci la recommande aux autorités françaises qui ne tardent pas à la décorer en novembre 1915, par le biais du général Foch lequel lui décerne la Croix de guerre avec palme, lors d’une cérémonie organisée à Versailles.

Émillienne Moreau devient alors une véritable icône et rédige ses propres mémoires.
La suite de son parcours est jalonnée de récompenses, puisque celle que l’on surnommera “The Lady of Loos” ou “la Jeanne d’Arc de Loos” recevra la Military Medal ou encore la Légion d’Honneur en 1937.

Fidèle à son parcours héroïque, Émillienne Moreau continuera à s’illustrer durant la Seconde Guerre mondiale, en rejoignant le réseau de renseignement Brutus. Un engagement qui lui vaudra une nouvelle distinction, celle d’être nommée parmi les Compagnons de la Libération.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre