Voyage

Pourquoi les japonais sont-ils fascinés par les cerisiers en fleurs ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Voyage” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Chaque année, fin mars début avril, les cerisiers du Japon se parent d’une robe immaculée. Cet événement est célébré dans le pays tout entier par des Japonais heureux de piqure-niquer au pied des arbres en fleurs. Remontant très loin dans l’histoire du Japon, cet “hanami” a vu sa signification se modifier au cours du temps.

Une fête religieuse et populaire

Dès les temps les plus reculés, les habitants des campagnes étaient persuadés que les divinités shintoïstes venaient peupler les cerisiers en fleurs.

Peu à peu, ils prennent l’habitude de faire des offrandes aux dieux. Installés dans la lumière blanche et rose des pétales de cerisiers, ils partagent leur repas avec les divinités et prient pour la prospérité des récoltes.

Un événement plus aristocratique

Au IXe siècle, un empereur s’empare de ce rite. Il convie ses courtisans à célébrer la beauté et le rayonnement de ces arbres en fleurs. Peu à peu, ils deviennent l’emblème de la dignité impériale et un signe de son éminence.

De grandes fêtes et des repas fins sont organisés au pied des arbres, à grand renfort de saké et de mets raffinés. Des samouraïs, célèbres guerriers du Japon médiéval, et des shoguns, vice-rois tout-puissants, organisent à leur tour des fêtes mémorables sous les cerisiers roses.

Le “hanami” aujourd’hui

Depuis le XVIIe siècle, cette célébration, d’abord adoptée par les riches négociants, est devenue une fête plus populaire, puis une véritable tradition nationale.

De nos jours, la floraison des cerisiers est attendue avec impatience dans tout le pays. Ils sont présents partout, au bord des allées ou dans les parcs.

Le moment venu, les familles préparent leur reps champêtre et s’installent au pied des arbres, dans la lumière blanche ou rosée qui tombe des pétales épanouis. Ces piques-niques sont l’occasion de se retrouver en famille et de fêter dignement l’événement. Si, dans sa chute, un pétale tombe dans un verre, c’est un signe de chance pour les temps à venir.

Pour les Japonais, le cerisier en fleur est aussi une métaphore de la vie. Il symbolise sa beauté, mais aussi sa fugacité.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre