Culture Générale

Pourquoi est-il interdit de toucher aux nids ?

touc

S'abonner au podcast
La semaine dernière certains d’entre vous ont été surpris par mon podcast dédié à l’interdiction, au nom du respect du droit d’auteur, de prendre en photo et de publier ses clichés de la tour Eiffel la nuit (en raison de son éclairage considéré comme une oeuvre).

Ici il s’agit d’une autre interdiction étonnante, dans une moindre mesure tout de même.

Si des oiseaux migrateurs, comme des hirondelles font le nid sur le rebord de vos fenêtres et les salissent, il peut vous venir l’envie de déplacer le nid (dans le meilleur des cas) ou de le détruire (dans le pire). Sachez que c’est interdit et puni par la loi !

Ces oiseaux bénéficient en effet d’une protection au niveau tant européen que national, par une loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature. Un de ses articles indique qu’il est interdit en tout temps la destruction intentionnelle ou l’enlèvement des œufs et des nids; la perturbation intentionnelle notamment en période de reproduction et de dépendance ; la destruction, mutilation intentionnelle, capture ou enlèvement des oiseaux dans le milieu naturel et tout ce qui en découle.

Si vous ne respectez pas cette interdiction, vous encourrez une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 € et/ou jusqu’à un an d’emprisonnement.

De même, et de façon plus large, la destruction, l’altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des oiseaux sont également concernés.

Ainsi les nids (même vides) bénéficient de la même protection que les oiseaux eux-mêmes. Ceci car par exemple l’hirondelle retourne dans son nid initial après avoir traversé la Méditerranée puis le Sahara pour hiverner en Afrique.

Même s’il y a des travaux le nid doit être protégé.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre