Sciences

Pourquoi est-il impossible de crypter ?

crypter

S'abonner au podcast
Pour dire qu’un message est codé, difficilement déchiffrable, on utilise parfois le mot “crypté”. Or comme une auditeur me le fait remarquer il est erroné d’en faire usage. Et d’ailleurs l’académie française préconise son éradication.

Non seulement ce mot comme tous ces dérivés, parmi lesquels le “cryptage”, n’existe pas mais l’utiliser est la preuve d’une mauvaise compréhension des concepts en jeu.

En effet, décrypter un code signifie essayer de le lire sans en avoir la clé. On comprend aisément que l’action inverse, crypter donc, est impossible. On ne peut pas créer un message chiffré sans posséder de clé ! Crypter ne recouvre donc aucune réalité.

A noter tout de même que certaines techniques, qu’on appelle “cryptanalyse” peuvent dans certains cas permettre de retrouver un message même en l’absence de clé.

Les termes qui existent et doivent être utilisés sont les suivants: d’abord “chiffrer” ou “coder” un texte en clair, grâce à une clé, dans le but d’obtenir un document illisible car chiffré. Ensuite “ déchiffrer” qui consiste à « décoder » grâce au code, un texte afin de pouvoir le lire sous sa forme originelle. Enfin décrypter c’est à dire « décoder » dans les situations où on ignore le « code ».

A la place de “crypter” ou “cryptage” , il faut dire “chiffrer”.

Si “crypter” et “cryptage” sont parfois utilisés en français il s’agit simplement de termes dérivés de l’anglais. Des anglicismes récents, qui viennent du mot “encryption”. En français on doit utiliser “ chiffrement” pour traduire ce terme et ceux qui en découlent. “Chiffrement” fait partie de notre langue depuis le XVIIe siècle dans le sens de chiffrer un message.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre