Tech/Science

Pourquoi les îles Tuvalu valent de l’or pour les noms de domaine ?

tuvalu

S'abonner à la chaine Tech/Science sur iTunes
Il s’agit d’un des plus petits États du monde. Les Tuvalu forment un archipel polynésien au centre de l’océan Pacifique, indépendant depuis 1978. Composé de neuf atolls coralliens, l’endroit le plus large de l’atoll fait 400 m.

Loin de tout, les Tuvalu ont bénéficié sans rien faire, de l’attribution des extensions de noms de domaine. Car le territoire a obtenu très logiquement le très recherché “.tv”; ce suffixe compressant le nom de cet Etat.

L’accès à Internet sur l’île est très limité. Pourtant les dirigeants sont harcelés par des candidats à l’acquisition de noms de domaine avec l’extension .tv. Des sociétés de tous types, les sollicitent. Dépassé par les évènements, les Tuvalu ont vendu en 2000 la gestion de leur suffixe. Le suffixe est aujourd’hui exploité par dotTV, une filiale de Verisign. Le gouvernement des Tuvalu possède 20 % de parts dans la société. Ce qui a permis à l’île de dégager rapidement 50 millions de dollars américains. Le PIB annuel augmenta soudainement de moitié et a permis l’installation de l’électricité et la scolarisation des enfants.

Depuis le gouvernement des Tuvalu perçoit chaque trimestre une redevance d’un million de dollars pour l’utilisation du domaine de premier niveau. En 2016, le business autour des noms de domaine en .tv a fait rentrer dans leur caisse près de 4 millions de dollars, soit plus de 10% de l’économie du pays.

Pourtant cet afflux d’argent ne suffit à satisfaire tous les habitants. Car ils sont en majorité chrétiens. Nombreux sont les sites pornographiques à utiliser le .tv.

Sur le site de réservation de noms de domaine, GoDaddy, figure une alerte lorsque l’on veut réserver un .tv. GoDaddy prévient ainsi que les Tuvalu ont de fortes chances de disparaitre dans les décennies à venir à cause de la montée du niveau des mers. En effet l’Etat des Tuvalu n’existera certainement plus dans 50 ans. Il ne survivra pas au réchauffement climatique. Depuis des années déjà, les vagues sont plus hautes et les marées avancent plus loin dans les terres. L’eau de mer remonte du sol et l’eau de pluie ne s’infiltre plus. Le sel détruit les sols et les arbres tombent. L’érosion a déjà commencé son travail et de plus en plus d’habitants quittent l’archipel.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre