Incroyable !

Il est parfois interdit d’être nu chez soi

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Se balader nu chez soi : voilà qui semble relever de la liberté la plus élémentaire. Pourtant, les lois françaises sont strictes. Tout attentat à la pudeur est proscrit ; il est donc hors de question de s’exhiber à un balcon, sur une terrasse ou dans un jardin, à la vue de ses voisins. Tenue correcte exigée

Où peut-on être plus libre que dans sa propre demeure ?

La chaleur étouffante de l’été – ou le simple plaisir d’être nu(e) – pousse parfois des personnes à déambuler chez elles, en tenue d’Adam (ou d’Eve).

Si, en théorie, cela semble acceptable, est-ce pour autant légal ? En fait, la loi française est plutôt claire à ce sujet : vous avez le droit d’être nu chez vous, à condition que personne ne vous voie.

Plus précisément, selon l’article 222-32 du code pénal, “l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende”. Une sanction qui a de quoi refroidir quelques ardeurs !

Reste à savoir, néanmoins, dans quelles configurations une exposition peut être imposée, ou encore, un lieu considéré comme étant “accessible aux regards du public”.

La loi mise à nu

En fait, les verdicts prononcés dépendent en grande partie de l’appréciation du juge.
Dans certains cas ambigus, par exemple, un colocataire peut porter plainte contre une personne qui se baladerait nue dans les espaces communs, si cela s’apparente à de l’exhibitionnisme.

De même, une personne nue sur son balcon peut être perçue comme étant visible depuis une voie publique (et donc être sanctionnée à ce titre).

De ce fait, il est déconseillé – surtout dans le cas de maisons mitoyennes – de déambuler ou de s’exposer nu(e) dans son jardin, sa terrasse, voire dans son salon (si des rideaux, ou des volets, ne dissimulent pas les corps qu’il y a derrière).

Par contre, si une haie, un mur ou d’autres dispositifs font office de barrière visuelle, les adeptes du nudisme peuvent alors se prélasser comme ils l’entendent, sans avoir à craindre quoi que ce soit du législateur.

“Pour vivre heureux, vivons cachés”.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre