Santé

Pourquoi les hôtesses de l’air ont un travail dangereux ?

hotesse

S'abonner au podcast
Le travail des hôtesses et des stewards est assez dangereux, mais pas pour les raisons auxquelles vous pensez.

Dans une étude récemment publiée, des chercheurs de Harvard font état d’une constatation inquiétante quant à la santé du personnel à bord des avions. Ils semblent être plus susceptibles d’avoir un cancer que le reste de population.

Voici les chiffres constatées aux Etats Unis chez les hôtesses de l’air: 3,4% d’entre elles sont touchées par le cancer du sein contre seulement 2,3% de la population. Cancer de l’utérus, 0,15% chez les hôtesses, 0,13% dans la population. Cancer du col de l’utérus, 1% contre 0,7%. Et cancer de la thyroïde, 0,67% contre 0,56% dans la population.

Quant aux stewards il y a 1,2 % touchés par un cancer de la peau de type mélanome contre 0,69% dans la population.

Pour obtenir ces résultats les auteurs ont utilisé des données de 5 366 agents de bord américains et les ont comparées à celles d’un groupe de 2 729 hommes et femmes ayant le même niveau social et ayant participé à une enquête nationale sur la santé et la nutrition.

Selon les chercheurs les taux plus élevés de cancer serait attribuables à des facteurs liés au travail. Le personnel de bord serait plus souvent exposé à des agents cancérogènes dans l’environnement de la cabine, y compris les rayonnements cosmiques ionisants à haute altitude.

Dans l’UE, les expositions aux rayonnements des équipages aériens sont surveillées et leurs horaires sont conçus pour minimiser les doses, en particulier pendant la grossesse. Mais de telles mesures n’ont pas été prises aux Etats Unis.

Que sont exactement ces rayonnements cosmiques ionisants ? Ces particules ne sont pas visibles à l’oeil nu. Pourtant à tout instant, des dizaines de milliers d’entre elles peuvent traverser l’espace et heurter l’atmosphère. Ces particules sont le cœur d’atomes comme le fer ou le nickel, se déplaçant à vitesse proche de celle de la lumière.

Sur le sol terrestre il n’y a aucun risque car l’atmosphère de la planète et le champ magnétique nous protègent. Mais à grande altitude, en avion par exemple, c’est différent. Quand les rayons cosmiques frappent l’air, ils génèrent une pluie de radiations ionisantes qui peuvent pénétrer dans notre corps et représenter un danger pour nos tissus et notre ADN.

Au delà de ces rayonnements, le personnel de bord subit des perturbations du rythme circadien causées par des horaires de travail irréguliers et des changements de fuseaux horaires.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre