Sciences

Pourquoi une grenouille est à l’origine de la pile ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
À l’origine des plus grandes découvertes scientifiques se trouvent parfois d’humbles expériences, dont l’objet n’a parfois aucun rapport avec l’avancée en question. C’est le cas de la découverte de la pile électrique, dans laquelle une grenouille a joué, sans le savoir, un rôle décisif.

Les enseignements inattendus d’une dissection

En effet, tout est parti d’une dissection de grenouille. Elle est fréquemment pratiquée par le médecin et physiologiste italien Luigi Galvani, qui vit au XVIIIe siècle.

Pour mieux étudier l’anatomie de l’animal, ses nerfs cruraux, qui commandent les muscles de ses cuisses, ont été mis en évidence. Sur la même table se trouve une des machines électriques alors à la mode. Et voilà qu’un jour un assistant touche ces nerfs de son scalpel.

Ce contact provoque une violente contraction des muscles de la grenouille. Au même instant, la machine électrique produit une étincelle.

Une étincelle qui jaillit, un métal touchant le nerf de l’animal, en voilà donc assez pour provoquer ces curieuses contractions musculaires de la grenouille. Galvani, très intrigué, étudie le phénomène durant de longues années.

Entre autres observations, il s’aperçoit que si les nerfs et les muscles sont reliés par un arc composé de deux métaux différents, la cuisse se rétracte. Cette électricité serait donc d’origine animale.

Les recherches décisives de Volta

Au tout début du XIXe siècle, le physicien et chimiste Alessandro Volta reprend les travaux de Galvani pour les orienter dans une autre direction.

Pour Volta, en effet, l’électricité qui contracte la cuisse de la grenouille n’est pas produite par l’animal. Celui-ci sert simplement de conducteur au fluide électrique.

En effet, il se rend compte que la production d’électricité vient du simple contact entre deux métaux, certains, comme le zinc et l’argent, se montrant encore plus efficaces dans ce rôle.

Pour s’en assurer, Volta empile différents métaux, découpés en rondelles. Pour faciliter le passage de l’électricité, il place, entre les morceaux de métal, des rondelles de carton, mouillées dans une solution saline. Ils servent ainsi de conducteurs.

Posant alors le doigt sur chacune des extrémités de cette construction, Volta reçoit une décharge électrique. Il venait d’inventer la pile électrique, ou pile voltaïque.
Vers le haut

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre