Santé

Le greffe de cheveux est-elle efficace ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
La perte de cheveux, appelée également alopécie, est fréquemment source de complexes. Le traumatisme est d’autant plus grand quand la calvitie apparaît de manière précoce. Aujourd’hui, la chirurgie esthétique a fait des progressions colossales et permet de corriger ces imperfections de manière très naturelle. Mais cet acte a un coût non négligeable.

Aujourd’hui, près de 65% des hommes sont concernés par des problèmes de calvitie contre 5% pour les femmes. La perte des cheveux est liée à des variations hormonales mais le stress, le surmenage ou un choc émotionnel peuvent également conduire à l’alopécie.

Pour pallier une calvitie, les chirurgiens esthétiques utilisent la greffe capillaire. Cette technique consiste à prélever les cheveux localisés au niveau de la couronne à l’arrière de la tête. Ces cheveux comme les poils de la barbe ou des sourcils sont caractérisés par un patrimoine génétique différent des autres. Cette particularité leur confère la propriété de ne pas tomber. Le médecin ôte délicatement l’ensemble du poil, bulbe compris au niveau des zones non impactées par l’alopécie et va ensuite les réimplanter sur le sommet du crâne, au niveau de la tonsure. Aujourd’hui, deux techniques sont privilégiées par les chirurgiens esthétiques : la FUE et la FUT.

La FUE (Follicular Unit Extraction) consiste à prélever les cheveux avec leurs follicules un par un et de les implanter individuellement. Cette technique est utilisée pour les calvities de faible amplitude et permet de donner un résultat très naturel.

La FUT (Follicular Unit Transplantation) est réalisée en prélevant des bandelettes de cheveux d’une longueur d’environ 1 cm et d’une profondeur de 1 cm. Cette bande de cuir chevelu est ensuite greffée au niveau de la tonsure. La cicatrice sera ensuite masquée lors de la repousse des cheveux. Cette technique est rapide à mettre en œuvre et est utilisée pour des alopécies importantes.

Le résultat final d’une intervention est visible au bout de 6 mois à 1 an. D’après les statistiques, environ 80 à 90% des cheveux implantés se développent correctement. L’efficacité de la greffe dépend de la qualité des cheveux prélevés. La précision du chirurgien est alors un facteur très important.

Le coût d’une greffe est estimé entre 2 500 et 9 000 euros. Le prix va dépendre du nombre de cheveux réimplantés et de la technique utilisée, la FUE étant la plus chère. La sécurité sociale ne rembourse pas cette intervention.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre