Santé

Le gingembre est-il vraiment aphrodisiaque ?

gin

S'abonner au podcast
Racine venue d’Asie, le gingembre a une réputation solide de plante aphrodisiaque. La réputation de cette plante qui pousse sous les tropiques n’est plus à faire. Epice entrant dans la composition de très nombreux plats notamment en Asie, elle est utilisée depuis près de 4500 ans en Inde et en Chine. Les Romains le découvrirent il y a à peu près 2 000 ans.

Le mot “gingembre”” vient du sanskrit et signifie « en forme du bois du cerf ». Mais ses vertus stimulantes sexuellement, pour les hommes comme pour les femmes, n’ont jamais été démontrées scientifiquement. Ce qui est avéré en revanche est qu’il est efficace en cas de brûlures d’estomac, de nausées, par exemple dans les transports ou chez les femmes enceintes.

Par ailleurs ses vertus anti-inflammatoires font du gingembre un excellent analgésique utile à ceux atteints d’arthrose.

D’où vient donc cette croyance ? Certainement du fait qu’il contient du gingérol, une substance qui exerce une action stimulante, plus précisément vasodilatatrice. Il permet de dilater les vaisseaux sanguins, diminue la pression artérielle, et augmente le débit sanguin, en l’occurrence dans les zones érogènes de l’homme et de la femme.

De plus, le gingembre, comme de nombreuses épices sucrées, fait grimper la température du corps, favorisant sa détente.

Pour avoir davantage de chance d’activer votre libido , cette épice devra être associée au ginseng. En effet cette “racine de longue vie” dans la pharmacopée chinoise est un tonique physique et mental, et différentes études concluent qu’il possède un léger effet anabolisant, ce qui signifie qu’il est susceptible de stimuler les hormones sexuelles chez les personnes des deux sexes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre