Histoire

Quel fut le destin d’Hatchepsout ?

hap

S'abonner au podcast
Fille de Thoutmôsis Ier, Hatchepsout a pour particularité d’être la première femme à avoir régné comme pharaon dans l’Égypte antique.
Grâce à sa persévérance et à son intelligence politique, cette héritière d’une grande lignée réussira à gouverner son royaume pendant deux décennies, en combinant habilement apaisement diplomatique et développement économique.

Une femme de pouvoir

Première fille du couple royal formé par Thoutmôsis et Ahmès, Hatchepsout serait née entre 1508 et 1495 avant Jésus-Christ, à Thèbes.

Son frère aîné, nommé Amenmès est promu généralissime de l’armée à l’âge de 15 ans, mais meurt prématurément, ce qui conduit Hatchepsout à devenir la première héritière du trône royal pour régner aux côtés de son futur époux.

Très vite, la jeune égyptienne parcourt le royaume en compagnie de son père pour visiter les plus grands temples et rencontrer tous les hauts fonctionnaires.
Faisant face à de nombreux décès dans sa descendance, Thoutmôsis Ier décide, par ailleurs, d’unir Hatchepsout à son demi-frère Thoutmôsis II, pour solidifier la dynastie.
De cette union naît une fille nommée Néférourê.

Peu de temps après, le pharaon finit par rendre l’âme, au terme de douze ans de règne. Cet évènement mène sa fille à assurer un rôle d’épouse royale, avant que ses prérogatives ne s’étendent encore après la mort de son mari, quelques années plus tard. Hatchepsout devient alors la régente du très jeune Thoutmôsis III, fils de la seconde épouse de son défunt conjoint.

Un règne atypique

Durant les premières années de sa régence, Hatchepsout conserve ses attributs de grande épouse royale (longue robe, couronne et hautes plumes), tout en occupant un rôle d’éminence grise vis-à-vis du jeune souverain.

Néanmoins, à mesure que le temps passe, l’influence de l’égyptienne se fait de plus en plus prégnante.
Ainsi Hatchepsout accompagne-t-elle fréquemment Thoutmôsis III aux cérémonies officielles, comme si elle occupait la même fonction royale qu’un pharaon.

Les légendes sur son ascendance divine (elle prétend être engendrée par le dieu Amon) achèvent de convaincre les dignitaires et la population qu’elle a l’étoffe d’un monarque. De ce fait, au bout de 7 ans de régence, Hatchepsout se fait couronner reine d’Égypte

Durant ses 22 années de règne, la co-souveraine fait notamment restaurer des temples et organise le célèbre voyage vers le Pays de Pount, dont les navires reviennent chargés de bois et de matières précieuses.

Misant sur la paix et les échanges commerciaux, Hatchepsout lègue ainsi un pays prospère à Thoutmôsis III, lorsqu’elle s’éteint, alors âgée d’une cinquantaine d’années.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre