Sciences

Comment le froid affecte-t-il les voitures électriques ?

froid voiture

S'abonner au podcast
Les voitures électriques sont faites pour les pays au climat modéré. Exactement comme les téléphones portables. C’est la conclusion que l’on peut tirer d’une étude effectuée par une organisation à but non-lucratif sur les batteries de 5 types différents de voitures électriques dans un environnement à très basse température. Leur conclusion: placés dans de telles conditions, l’autonomie de ces véhicules chutent vertigineusement.

Ces véhicules sont une BMW i3s, Chevrolet Bolt, Nissan Leaf, Tesla Model S 75D et Volkswagen e-Golf . Elles ont toutes été testées alors qu’il faisait à l’extérieur -6 °C. Le chauffage activé à l’intérieur, leur autonomie a baissé en moyenne de 41 %, réduisant d’autant le nombre de kilomètres pouvant être effectués.

Cela signifie que s’il fait cette température (-6 degrés) et que votre voiture électrique vous indique que votre batterie vous permet de rouler encore 100 kilomètres, en réalité vous ne pourrez faire que 59 kilomètres !

A noter que s’il fait au contraire très chaud, c’est guère mieux. Ainsi s’il fait 35 degrés, et que la clim est activée, une voiture électrique perd 17 % de son autonomie.

Mais revenons au froid. Les véhicules électriques sont pour la plupart équipés de batteries à lithium-ion, dont le fonctionnement est optimal entre 0 et 45 °C. Ces batteries produisent de l’énergie grâce à des réactions électrochimiques. Or quand la température est trop basse, ces réactions sont moins rapides et moins nombreuses. On sait aussi que lorsque la température est négative les électrons Li+ perdent de leur mobilité dans l’électrolyte. Conséquence: il faut plus longtemps pour recharger la batterie.

Conscient de cette déperdition les ingénieurs ont mis en place un système qui réchauffe la batterie afin de maintenir ses performances. Mais pour la réchauffer il faut pomper de l’énergie. Ce qui diminue d’autant l’énergie disponible pour rouler.

Ceci explique pourquoi les fabricants automobiles travaillent à l’heure actuelle sur des batteries à électrolyte solide, qui continueraient de fonctionner normalement entre -20 °C à +100 °C.

A noter que la diminution de l’autonomie est la plus importante quand le chauffage de l’habitacle est à son maximum. C’est pourquoi certaines marques de coitures proposent d’allumer le chauffage quelques minutes avant d’entrer dans la voiture, quand la voiture est encore en train de charger.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre