Santé

Le four à micro-ondes est-il dangereux ?

microondes

S'abonner au podcast
Le premier four domestique utilisant les micro-ondes comme mode de cuisson a été commercialisé aux États-Unis en 1953. Si cet appareil a conquis rapidement les Américains, les Français ont été réticents à l’utiliser lors de sa mise sur le marché à la fin des années 80.

Au début des années 90, seulement 20% des foyers français étaient équipés d’un four à micro-ondes. Aujourd’hui, ce mode de cuisson en a séduit plus 90%, pourtant l’utilisation du four à micro-onde reste controversée. Les détracteurs de ce mode de cuisson accusent les ondes émises par l’appareil d’être dangereuses pour la santé et d’altérer les aliments. Alors quels sont les risques que vous encourez à utiliser un four à micro-ondes ?

Le four à micro-ondes a mauvaise réputation, pourtant la règlementation européenne oblige les fabricants à respecter des normes de sécurité bien strictes. Les micro-ondes générés par les appareils de cuisson ne sont pas ionisants et leur fréquence doit être comprise entre 2,4 et 2,5 gigahertz, des chiffres comparables aux ondes émises par le Wi-fi et les téléphones cellulaires.

Le rayonnement de fuite est également très réglementé. Des études ont montré que les déperditions des micro-ondes de normes CE sont de 10 à 100 fois inférieures aux valeurs tolérées. Toutefois, il est impératif que la paroi métallique de la porte du four ne soit pas endommagée et par principe de précaution, il est conseillé de s’éloigner d’un four en marche.

Certains affirment que la cuisson aux micro-ondes dénature les denrées. Pour évaluer l’impact des ondes sur les aliments, il est indispensable de connaître le fonctionnement de cet appareil. Les aliments sont chauffés grâce à l’action des micro-ondes sur les molécules d’eau. Le rayonnement électromagnétique fait vibrer les liaisons covalentes entre l’atome d’oxygène et d’hydrogène. Ce mouvement crée de l’énergie ce qui entraîne une augmentation de la température. Ce mode de cuisson permet de chauffer des aliments sans altérer les ingrédients car les liaisons atomiques ne sont pas cassées par les ondes.

De plus, la cuisson aux micro-ondes ne génère pas de molécules cancérigènes car les aliments ne brûlent pas. Or, la carbonisation est connue pour générer des substances toxiques comme l’acrylamide, d’hydrocarbures et des amines. Des chercheurs de l’université publique de Mysore en Inde ont même montré que le four à micro-ondes préservait certains composés bénéfiques pour la santé comme les flavonoïdes et les polyphénols, des antioxydants.

Même si la cuisson à la vapeur est la plus bénéfique pour la santé, la cuisine aux micro-ondes est relativement saine car elle ne produit pas de composés toxiques, toutefois il est préférable d’utiliser des récipients en verre car le plastique peut diffuser dans la nourriture.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre