Culture Générale

Pourquoi les feux de circulation sont tricolores ?

feux

S'abonner à la chaine Culture Générale sur iTunes
Peu de sources documentent la mise en place du premier feu de circulation dans l’histoire.

Il semble cependant qu’il s’agisse d’un feu installé à Londres, à l’angle de Bridge Street et de Palace Yard, installé le 10 décembre 1868. Il étit destiné aux trains et non aux voitures.

Ce feu était composé d’une lanterne à gaz pouvant pivoter sur elle-même et qui présentait deux couleurs: le rouge et le vert. Un policier devait la manœuvrer manuellement. D’ailleurs après quelques semaines d’utilisation, une explosion eut lieu, blessant très sérieusement l’agent de police.

Plus tard apparaissent les premiers feux bicolores électriques, mais uniquement aux Etats Unis. Ils sont en service dès 1914 dans la ville de Cleveland.

Pour voir apparaitre des feux tricolores il faut encore attendre. Car en France on utilise encore un feu unicolore. Chez nous, l’inventeur du feu de circulation est Léon Foenquinos. Il décrit en 1920 le dispositif dans les termes suivants: « on installera, aux angles des croisements de rues, des poteaux ayant trois mètres de hauteur, sur lesquels seront fixés des signaux électriques lumineux et sonores (…) ».

Ainsi en mai 1923, dans la capitale, à l’angle des boulevards Saint-Denis et Sébastopol, est installé le premier feu de signalisation de France. Il est rouge avec une sonnerie.

Ce n’est que plus de 10 ans plus tard que les deux autres couleurs, le vert et le jaune, apparaitront. D’abord dans les années 1930 on utilise des disque bicolores vert/rouge. Seulement ensuite, en 1934, ils deviennent tricolores par ajout de l’étape intermédiaire, jaune-orangé.

Ces couleurs n’ont pas été choisies arbitrairement. Elles tiennent compte du pouvoir suggestif de chacune d’elle sur notre émotivité et notre attention.

S’agisant du rouge. Cette couleur n’a pas été choisie par hasard. Premièrement il s’agit de la couleur
que l’on perçoit le plus facilement. De plus à proximité du vert elle ressort encore plus. Contrairement à cette dernière couleur, un seul photo-récepteur de nos yeux est sensible au rouge. Ce qui accentue sa perception y compris quand il y a peu de contraste. Dans la nature, le rouge correspond souvent à un signal qui alerte. C’est un signe de possible montée de violence. Il est donc disuasif. Enfin il a la couleur du sang. Il provoque l’anxiété et donc ne peut pas être ignoré facilement.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre