Culture Générale

Pourquoi fête-t-on la Chandeleur ?

chan

S'abonner au podcast
Chaque année le 2 février est un jour de fête, celui de la Chandeleur, en référence à une très ancienne fête païenne et latine, devenue par la suite religieuse, plus précisément chrétienne.

D’abord un mot sur l’étymologie. Le terme « Chandeleur » vient de la formule latine “festa candelarum”, en français « fête des chandelles ».

La fête trouve son origine dans un jour de célébration chez les Romains. Ils fêtaient les Lupercales vers le 15 février, une fête dédiée à la fécondité et la nature sauvage. Celle-ci tombe progressivement en désuétude. Jusqu’au 5ème siècle, exactement en 472. Cette année là, le pape Gélase Ier organise des processions aux flambeaux le 2 février. Il souhaite en effet rétablir les Lupercales car selon lui elles avaient un pouvoir purificateur, mais paiennes, donc incompatibles avec les idéaux chrétiens, il la remplace par la fête de la Présentation.

Il reprend donc à l’Église les rites païens des romains dédiées au dieu Pan, ce dieu mi-homme mi-bouc qui protège les troupeaux et les bergers. Avec ses cornes, se pieds fourchus, sa couronne de pin et son bâton du berger, il est fréquemment représenté en joueur de flûte.

Puisque la christianisation du peuple Gallo-Romain était en marche à la fin de l’Empire Romain, la réappropriation des fêtes païennes concerna également la célébration de Pan. Gélase Ier décida qu’il s’agirait désormais plutôt de commémorer à cette occasion la présentation de l’enfant Jésus Christ au Temple.

Cet événement de la vie de Jésus est relaté dans l’Évangile selon Luc. Selon la loi juive: « Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur ». Ainsi les parents de Jésus le présentèrent et l’offrirent au Temple de Jérusalem. On peut ainsi lire dans l’Evangile: « Et lorsque furent accomplis les jours pour leur purification, selon la loi de Moïse, ils l’emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur ». Cet évènement est d’ailleurs très présent dans l’iconographie religieuse.

La Chandeleur, désormais associée à cette présentation, est fêtée précisément 40 jours après la célébration de la naissance de Jésus, Noël. Pourquoi 40 jours ? Car les mères juives devaient à cette époque offrir un sacrifice (un agneau ou des pigeons) 40 jours après leur accouchement.

Mais les racines paiennes ne furent pas pour autant évacuées par la christianisation. Longtemps le 2 février, selon la tradition, les paysans gardaient leurs chandelles allumées et les portaient à l’Eglise pour s’assurer de bonnes récoltes. Ce qui explique également pourquoi à la Chandeleur, toutes les bougies dans les habitations devaient rester allumées et pourquoi également, selon la tradition religieuse, il ne faut ranger la crèche de Noël qu’à partir de la Chandeleur, qui est l’ultime fête cloturant le cycle de Noël.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre