Santé

Pourquoi faut-il manger des cerises ?

che

S'abonner au podcast
La cerise est un fruit succulent, mais au-delà de sa saveur délicatement sucrée et fruitée, cette baie est un concentré de composés bénéfiques pour la santé. Découvrez toutes les actions thérapeutiques que renferme ce petit fruit rouge si apprécié des gourmets.

Deux grandes variétés de cerises avec des caractéristiques distinctes existent. La cerise douce, issue du cerisier se déguste principalement fraîche. La cerise acidulée ou griotte provient du merisier et se consomme de préférence en tarte ou en accompagnement de plat salé.

Les cerises acidulées contiennent des anthocyanines, des pigments qui confèrent leurs belles couleurs aux fruits. Ces composés phénoliques aident à lutter contre les radicaux libres. Ainsi, les anthocyanines contenues dans les griottes préviennent l’apparition des cancers et des maladies cardiovasculaires en neutralisant les molécules ionisantes dommageables pour l’ADN et les protéines.

Des études scientifiques ont montré un effet anti-inflammatoire des anthocyanines. En inhibant l’activité des cytokines, des protéines favorisant l’inflammation, les anthocyanines soulagent les douleurs articulaires. Les cerises sont ainsi des alliés pour combattre l’arthrose et la maladie de la goutte.

Les cerises acidulées renferment de grandes quantités de bêta-carotène, le précurseur de la vitamine A. Cette molécule liposoluble est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Une carence en vitamine A favorise les infections et entraîne des troubles de la vision et de la croissance chez l’enfant.

La vitamine C est présente en grande quantité dans les cerises douces et acidulées. Cette molécule, appelée également l’acide L-ascorbique, est essentielle pour le métabolisme du corps. Son rôle dans la prévention du scorbut a été découvert lors des premières grandes expéditions marines. À cette époque, les navigateurs partis à l’aventure pour de nombreux mois ne consommaient plus de fruits et légumes frais. Cette pathologie, provoquée par une carence en vitamine C, induit un déchaussement des dents et dans les cas les plus graves, elle conduit au décès du patient.

Aujourd’hui, le scorbut a été éradiqué dans les pays industrialisés. Toutefois, la vitamine C permet de combattre la fatigue passagère, contribue au développement du système immunitaire et favorise l’absorption du fer. Cet élément chimique est indispensable pour la synthèse de nombreuses enzymes comme par exemple l’hémoglobine, une protéine essentielle pour alimenter les différents organes en oxygène. Comme la vitamine A, la vitamine C joue un rôle d’antioxydant pour protéger les cellules contre les radicaux libres.

La cerise renferme également une flavonoïde, la quercétine. Ce composé naturel est connu pour réduire les risques de développer un cancer du côlon.

Toutefois, ce fruit est à consommer avec modération en raison de sa teneur en glucides. Une portion de 100 g de cerises contient environ 12 g de sucres. À titre de comparaison, la fraise referme seulement 2 g de sucres pour 100 g de fruits.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre