Santé

Faut-il appliquer du chaud ou du froid sur une douleur ?

fro

S'abonner au podcast
L’apparition d’une douleur est la manifestation d’un problème d’ordre physiologique ou psychologique. Parfois chronique, aigüe ou diffuse, cette sensation désagréable peut être atténuée par la chaleur ou le froid. Une température qui diffère en fonction de l’origine de la douleur.

D’abord en cas de brûlure, couler de l’eau froide sur la plaie va permettre d’atténuer la douleur mais il faut agir le plus rapidement possible et pendant au moins 10 minutes pour que cette action soit efficace. Le froid va permettre de limiter la propagation de l’effet de la brûlure dans les couches inférieures de l’épiderme.

Le froid permet également de diminuer les douleurs liées à des problèmes d’articulations comme une entorse, une foulure, l’arthrose ou une déchirure d’un muscle. Le froid est connu pour agir sur la propagation de l’influx nerveux. En réduisant la transmission du signal neuronal, la sensation de douleur sera atténuée. De plus, le froid inhibe la production de cytokines. Ces glycoprotéines sont impliquées dans la réponse inflammatoire. La diminution du taux de cytokines dans l’organisme va alors avoir un effet anti-inflammatoire et le gonflement au niveau de l’articulation sera moindre.

Un choc peut provoquer l’apparition d’un hématome. Cette altération cutanée est liée à la rupture de vaisseaux sanguins puis à la diffusion du sang dans les tissus avoisinants. L’application d’une compression froide sur la contusion permet de ralentir le flux sanguin et de réduire l’intensité de l’ecchymose.

Ces dernières années, la cryothérapie a conquis le milieu sportif. Des températures extrêmes de l’ordre de -100 à -110°C sont utilisées pour faciliter la récupération physique des sportifs. Toutefois, cette méthode de soin n’a jamais été validée par des études scientifiques fiables.

Voila pour le froid. Maintenant le chaud. Il aura un effet bénéfique sur les douleurs liées à des problèmes musculaires. Une température élevée va aider au relâchement des muscles pour un bien-être immédiat. De plus, la chaleur permet d’accroître le débit sanguin avec pour conséquence une meilleure vascularisation des tissus. Les toxines seraient ainsi plus efficacement éliminées par l’organisme. L’autre effet positif des températures élevées est de favoriser la synthèse d’endorphines, des neuropeptides capables d’atténuer la sensation de douleur.

Il est important de rappeler que la thermothérapie n’a qu’un effet transitoire et modéré sur la douleur et en cas de douleurs persistantes, il est impératif de consulter au plus vite un professionnel de la santé.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre