Histoire

Comment expliquer la célébrité du cuirassé Potemkine ?

potem

S'abonner au podcast
Fleuron de la marine impériale russe, le cuirassé Potemkine est le théâtre d’une mutinerie de marins, le 27 juin 1905. Prélude à la révolution bolchevique d’Octobre 1917, cet épisode sanglant s’inscrit alors dans un contexte politique tendu, où la marine russe se fait malmener par celle du Japon.

Une révolte qui dégénère

Mis à l’eau en 1900, le cuirassé Prince Potemkin Traviysky est le plus grand vaisseau de la marine impériale russe (laquelle détient, à ce moment-là, la plus grande flotte du monde derrière la France et la Grande-Bretagne).

La guerre russo-japonaise vient, toutefois, contrarier les ambitions de l’armée du tsar Nicolas II, la flotte nipponne prenant – contre toute attente – l’ascendant sur celle de l’empire russe.

C’est dans ce contexte de crise que les marins du cuirassé se révoltent, le 27 juin 1905, alors que le vaisseau navigue sur la mer Noire.

Si l’élément déclencheur de l’insurrection (le refus de manger de la viande avariée) peut sembler très trivial, cet événement s’inscrit en réalité dans le contexte de la Révolution russe de 1905 (laquelle finira par mener à la promesse d’une constitution).

Ainsi, face à la mort d’un des meneurs de la révolte – abattu par un officier – la situation s’envenime et débouche sur une mutinerie générale.

Conséquences et postérité

Dans le tumulte, le commandant du cuirassé et plusieurs officiers sont tués par les marins qui décident, par là même, de diriger le navire vers le port d’Odessa.

Souhaitant avant tout refaire leurs réserves (en charbon, en eau et en nourriture), les mutins profitent de leur passage pour apporter leur soutien aux émeutiers et aux grévistes de la ville qui se révoltent contre le tsar.

Face à cette provocation, le souverain russe décide de réagir en envoyant les cosaques et l’armée impériale rétablir l’ordre. L’intervention fait plusieurs centaines de victimes et contraint le Potemkine à trouver refuge dans le port de Constantza – en Roumanie – après plusieurs jours de navigation.

Bien loin d’être oublié, cet épisode singulier de l’histoire russe sera immortalisé par le célèbre cinéaste Sergueï Eisenstein, dont le film sobrement intitulé Le cuirassé Potemkine contribuera à faire connaître l’histoire de ces marins aux cinéphiles du monde entier.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre