Sciences

Existe-t-il vraiment un lien entre transpiration et séduction ?

trans

S'abonner au podcast
A priori quelqu’un qui transpire n’est pas dans l’état le plus susceptible de séduire les masses ! Mais vous savez peut-être aussi que l’odeur de transpiration n’est pas systématiquement un repoussoir. On entend en effet parfois que la sueur des hommes avec de forts niveaux de testostérone pourrait attirer les femmes. Voici plus de précisions sur cette question.

Certaines études montrent que lorsque les femmes sont, dans leur cycle, au pic de leur fertilité, elles semblent attirées par les hommes dont les caractéristiques sont les plus masculines : par exemple ceux ayant une musculature développée ou une voix grave. Autant de signes extérieurs d’un taux de testostérone élevé, l’hormone mâle.

Une autre étude a montré le rôle de hauts niveaux de cortisol, l’hormone du stress, laquelle serait le signe d’un système immunitaire efficace.

Une autre étude encore fut menée. Certes elle ne porta que sur un échantillon relativement faible mais je vous la livre totu de même. 46 hommes ont ainsi porté un même T-shirt pendant deux nuits consécutives, sans pouvoir se laver avec du savon parfumé, ni fumer, boire de l’alcool, ni manger des plats épicés. Ensuite leur salive fut analysée pour déterminer les niveaux de testostérone et de cortisol.

Une fois cette opération effectuée, des femmes ont senti les T-shirts et ont mis une note à chacun d’entre eux, en fonction de leur caractère agréable et attirant. On avait pris soin de noter à quelle période de leur cycle menstruel elles se trouvaient.

Résultat: quand leur fertilité était à leur maximum, les femmes ont considéré les T-shirts des hommes ayant les taux de testostérone les plus hauts, comme les plus attirants. Par contre aucun lien ne fut mis en évidence concernant le cortisol.

Que conclure de cette étude ? Que la question est controversée ! Les études se suivent et leurs résultats ne se ressemblent pas. Certes une majorité d’entre elles concluent que la période du cycle menstruel n’a aucune influence sur le choix des femmes en matière de partenaires sexuels. Mais d’autres existent, et tendent à montrer le contraire. L’information de ce podcast est donc que le sujet est ouvert, est c’est en soi une chose à savoir !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre