Culture G.

Pourquoi existe-t-il des avenues et des boulevards ?

Abonnez-vous au podcast “Culture Générale” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Les deux termes sont aujourd’hui souvent utilisés indistinctement pour désigner une large voie bordée d’arbres. Pourtant à l’origine ils désignaient des voies de nature bien différentes.

Le mot boulevard vient du néerlandais «bolwerk» qui veut dire «rempart» ou «bastion», donc dans les deux cas un ouvrage de défense. Au départ, le «boulevard» servait donc à désigner des avant-postes fortifiés. A Paris, Louis XIV les détruisit pour en faire des routes carrossables et arborées autour d’une ville, se trouvant donc  précisément à l’emplacement d’anciens remparts. Mais le nom traversa les siècles.

Quant à l’« avenue », cela signifie au départ « arriver ». Ainsi on disait l’ “avenue des ennemis” pour l’« arrivée des ennemis ». Ensuite cette action d’arriver donna le substantif servant à désigner la voie par laquelle on arrive à un endroit.
Dès le XVIIème siècle la langue française l’utilisa pour une voie rectiligne par laquelle on arrive quelque part, le plus souvent un monument, lequel donne parfois son nom à l’avenue.
Et le terme n’est pas réservé à la vie urbaine car à la campagne, on le connaît également, un peu vieilli certes, mais toujours vivace dans le monde de la chasse, pour décrire un passage frayé dans les bois pour atteindre un point géographique.

Donc pour résumer si une voie « arrive » quelque part et se trouve bordée d’arbres, c’est une avenue. Si elle tourne en rond, c’est un boulevard.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre