Santé

Êtes-vous sexomniaque ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
La sexomnie est le somnambulisme sexuel. Les personnes qui en sont atteintes , les sexomniaques, ont une activité sexuelle qui peut être très importante, la nuit, pendant leur sommeil. Au réveil il n’en ont aucun souvenir.

Sans lien avec les rêves érotiques, les sexomniaques sont dans un état de sommeil plus léger que les somnanbules classiques. Pourtant ils restent le plus souvent dans leur lit. Les sexomniaques sont  souvent également frappés d’autres troubles comme l’apnée du sommeil, le stress ou une consommation immodérée de drogues ou d’alcool.

La sexomnie est assez dangereuse pour ceux qui en sont ateints car il peut arriver qu’ils agressent leur partenaire dans le lit. Ainsi ils peuvent être trainés devant la justice pour leurs agissements nocturnes. A charge pour eux ensuite de prouver qu’ils sont atteints de ce trouble. S’ils y parviennent ils ne sont pas reconnus coupable.

Les indices laissant penser qu’une personne est sexomniaque sont les suivants: si votre partenaire tente de vous forcer à une position inhabituelle; s’il reste parfaitement silencieux ou au contraire prononce des mots bien plus crus que d’habitude; enfin s’il ne montre aucun signe d’affection.

Alors que ce trouble est maintenant étudié depuis plus de 20 ans on n’en connaît toujours pas la cause exacte. On sait cependant qu’il survient fréquemment chez des personnes qui ont déjà des prédispositions génétiques au somnambulisme, des antécédents familiaux, et qui ont été somnambules étant petits. Enfin il toucherait davantage les hommes que les femmes.

Si vous pensez en être atteint la première chose à faire est d’aller consulter un médecin dans un centre du sommeil, pour subir des tests adéquats et être suivi. Il peut s’agir de psychothérapie ou de consultations chez un psychiatre.

Tant que le problème n’est pas réglé il faut prendre des précautions la nuit, notamment éviter de dormir près d’amis ou d’enfants.

Enfin avant même de consulter vous pouvez déjà pratiquer des exercices de relaxation et/ou de méditation. Evitez de consommer alcool et drogue. Faites du sport en journée plutôt que le soir afin que votre corps se détende plus tôt.

1 commentaire

1 commentaire

  1. CTD22

    27 mars 2020 at 9 h 13 min

    Profondément choquée par cet épisode sur les sexomiaques où les victimes en cas de viol sont les sexomniaques qui risqueraient un procès selon l’auteur et non, les personnes qui se font violer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre