Culture Générale

D’où vient l’expression “blond vénitien” ?

blond venitien

S'abonner au podcast
Très rare quand elle est naturelle, la couleur de cheveux blond vénitien correspond à une teinte de roux plus ou moins prononcée, donnant à la chevelure des nuances dorées et cuivrées. Il ne faut pas confondre ce type de blond avec la couleur auburn qui est beaucoup plus foncée (châtain à reflets roux).

Cette formule a pour origine le 15ème siècle, la Renaissance italienne, dont Venise fut l’un des foyers. A cette époque les femmes, vénietiennes en particulier, aimaient se teindre les cheveux. Elles commençaient par les décolorer avec un mélange composé d’urine humaine ou animale (chat ou cheval). Elles effectuaient ensuite une coloration grâce à l’application d’une poudre à base de safran, de citron, de jus de racine de rhubarbe. La dernière étape consistait à exposer sa chevelure au soleil pour qu’une réaction chimique intervienne.

Cette coloration était très prisée des femmes de la haute société. Le monde des arts en raffolait également. Par exemple de nombreux tableaux de Botticelli et Titien représentent des femmes arborant de tels cheveux. Au 16ème siècle le peintre Cesare Vecellio en parle dans ces termes:
A Venise, aux heures où le soleil tape le plus fort, les femmes se forcent à brûler sous ses rayons, enduisant leurs cheveux d’un certain élixir de jeunesse… Elles portent des chapeaux en paille dont elles ne gardent que la visière, pour protéger la pâleur de leurs visages tout en exposant leurs chevelures.

Depuis l’Antiquité le blond est synonyme de beauté et de féminité. A l’autre bout de la gamme des couleurs vertueuses, le roux, fortement décriée, rappelant des flammes de l’enfer. A tel point que le roi Saint Louis par un édit de 1254, indiqua que les prostituées devaient porter des cheveux de cette couelur pour qu’on les reconnaisse.

L’écrivain et humoriste américain du 19ème siècle Mark Twain disait à ce propos: “lorsqu’elles accèdent à un certain niveau social, les rousses virent à l’auburn. On parle alors, avec des trémolos dans la voix, de châtain cuivré, voire de blond vénitien.

L’équilibre est trouvé avec le blond vénitien. Une couleur évoquant la tentation mais respectant la vertu.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre