Santé

Pourquoi dit-on « être dans les bras de Morphée » ?

morphee

S'abonner au podcast
D’abord il faut dissiper un malentendu, Morphée est un homme ! Dans la mythologie grecque, c’est le dieu des rêves. Il est le fils d’Hypnos, dieu du sommeil et de Nyx, déesse de la nuit.

Fréquemment représenté tenant un miroir dans une main et des pavots soporifiques dans l’autre, il a le pouvoir d’endormir les gens en les touchant. Mais comment fait-il pour endormir autant de gens à la nuit tombée ? Il est doté d’ailes semblables à celles d’un papillon, ce qui lui permet de se déplacer en un instant en tout point terrestre.

Et qui dit Morphée dit morphine. Au début du XIXe siècle, lors du premier essor de la chimie, des chercheurs étudiant les vertus de l’opium du pavot mirent en évidence un alcaloïde aux vertus soporifiques. Ils le nommèrent immédiatement « morphine » en référence à notre Morphée. Découverte en 1804 exactement, son emploi en tant que drogue au début du siècle suivant posa de nombreux problèmes dus à la dépendance qu’elle induit. C’est pour cette raison qu’elle figura dans la liste des stupéfiants au niveau international.

Pourtant  si son usage est maitrisé la morphine est d’un  grand intérêt. En 1818, un médecin et physiologiste français réussit, grâce à cette molécule, à soulager les souffrances d’une femme. Il avait pour cela utilisé de la morphine à la place de l’opium comme sédatif. Ce qui ouvrit la voie. Ainsi l’année suivante pour la première fois, une préparation buvable contenant de la morphine fut prescrite par les hôpitaux de Paris. Par la suite la morphine sera administrée mélangée à de la narcotine.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre