Culture Générale

Que deviennent les messages laissés sur le Mur des Lamentations ?

mur

S'abonner au podcast
Le Mur des Lamentations, dans la vieille ville de Jérusalem, est le site le plus sacré pour les juifs. Il s’agit en effet de l’endroit le plus proche du temple de Salomon, lieu où était déposée l’Arche d’Alliance avant la destruction du temple par les Babyloniens au 6e siècle av. J.-C.

Ce mur est plus exactement le vestige du mur de soutènement de la terrasse du temple. Sur cette terrasse se trouvait également le Second temple, tel qu’il a été reconstruit et embelli par Hérode, roi des Juifs, à partir du Ier siècle avant J.-C. puis détruit par les Romains en 70 après J.C.

Le mur occidental fait près de 500 mètres de long. Mais seuls 57 mètres sont visibles en surface. Le reste est soit masqué par les maisons du quartier soit enseveli.

Selon la coutume, les juifs qui viennent prier devant le mur y font des vœux. Au Moyen Âge, les pèlerins pouvaient écrire leur nom avec leur main pleine de peinture directement sur les pierres.

Mais de nos jours les vœux sont écrits sur des petits morceaux de papier qui sont glissés dans les fentes entre les pierres du mur. Même des personnalités non juives comme le Pape François ou l’ex-président américain Barack Obama se sont pliés à cette tradition.

Deux fois par an on va dénicher ces petits papiers pour les rassembler et les mettre dans des sacs afin de les enterrer sur le mont des Oliviers, de l’autre côté de la vallée en face de la Vieille Ville.

En effet il serait inconcevable de les brûler, puisque la religion juive interdit de détruire des écrits mentionnant l’un des noms de Dieu. Donc les rouleaux de Torah abimés ou les livres de prières usagés subissent le même sort.

Cette opération a lieu avant la Pâque juive commémorant l’exode des Hébreux hors d’Égypte et le don de la Torah à Moïse sur le mont Sinaï, ainsi qu’au Nouvel an juif à l’automne.

Mais d’où vient cette tradition d’insérer des papiers dans le Mur ? Du 19e siècle, quand ceux qui avaient la chance de visiter les lieux étaient chargés de déposer les prières de ceux qui n’avaient pu les accompagner.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre