Sciences

Descendons-nous vraiment du singe ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
L’idée que l’homme descendrait du singe a été popularisée, au XIXe siècle, par les opposants à la théorie de l’évolution de Charles Darwin. De nos jours, les paléoanthropologues sont tous d’accord pour dire que les grands singes sont plutôt nos cousins.

Une invention des créationnistes

Jamais Darwin n’a prétendu que l’homme descendait du singe. Cette affirmation a été avancée par les créationnistes pour discréditer la théorie de l’évolution, œuvre du célèbre naturaliste.

En prétendant que l’espèce humaine avait évolué durant des millions d’années, Darwin prenait le contrepied du récit biblique, selon lequel il n’avait fallu qu’un seul jour à Dieu pour créer un homme nullement différent de ses lointains successeurs du XIXe siècle.

Aussi les polémistes se déchaînèrent-ils, dans leurs écrits et leurs caricatures, pour ridiculiser un prétendu savant qui osait prétendre que l’homme, création divine, devait la vie à un vulgaire animal.

La recherche de l’ancêtre commun

Aujourd’hui, les paléoanthropologues en conviennent tous : si l’homme n’est pas le descendant du singe, il en est bien le cousin. En effet, l’homme et les grands singes que sont les chimpanzés, les gorilles ou encore les orangs-outans sont bien apparentés, dans la mesure où ils descendent tous d’un ancêtre commun.

Pour l’instant, les recherches menées n’ont pas permis de l’identifier avec certitude. Cet ancêtre commun appartiendrait à l’ordre des primates, qui sont apparus voilà environ 60 millions d’années.

Au fil de l’évolution, il serait apparu en Afrique il y a environ 7 ou 10 millions d’années. C’est un peu plus tard, entre 7 et 5 millions d’années que cet ancêtre commun aurait donné naissance à plusieurs lignées, qui se seraient séparées de lui.

Sont alors apparues les lignées des grands singes et celles des premiers représentants de l’espèce humaine, comme les australopithèques. À ce jour, le fossile du crâne de Toumaï, qui date d’environ 7 millions d’années, est le plus ancien vestige humain jamais retrouvé.

Cette trouvaille est un pas de plus vers la découverte de cet ancêtre commun aux hommes et aux grands singes. Si l’homme ne descend pas du singe, il partage bien avec lui la même ascendance.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre