Histoire

Pourquoi le débarquement eut lieu le 6 juin 1944 ?

deba

S'abonner au podcast
Commémoré chaque année, le débarquement de Normandie n’était, initialement, pas censé se dérouler un 6 juin. Des changements opérés dans l’état-major américain ont en effet entraîné quelques modifications dans le plan d’attaque des Alliés, les ayant conduits, in fine, à choisir un autre lieu et une autre date pour accoster en France.

Les raisons d’un changement de plan

C’est au cours de la conférence nommée “Trident” (mai 1943) que les Alliés, alors engagés en Méditerranée, se mettent d’accord sur le principe d’un débarquement ayant lieu sur les côtes occidentales du Vieux Continent.

La période qu’ils privilégient alors est celle de mai 1944 et, en août 1943, la zone de la Basse-Normandie est sélectionnée comme cible prioritaire. Néanmoins, à la fin de l’année 1943, la nomination du général Eisenhower, en tant que commandant en chef de l’opération, bouleverse considérablement ce qui avait été prévu.

En effet, assisté du général Montgomery (lequel commande les troupes terrestres), Eisenhower juge que les plans élaborés par le COSSAC (l’état-major précédent) sont bien trop limités pour mener une opération de grande ampleur.

Selon eux, “Overlord” doit se dérouler sur une zone beaucoup plus large, incluant les plages de Grandcamp et de Courseulles, jusqu’à l’embouchure de l’Orne et les côtes du Cotentin. L’objectif est simple : s’emparer du port de Cherbourg le plus rapidement possible.

Toutefois, l’agrandissement de la zone à couvrir s’accompagne forcément de moyens militaires accrus.
Des avions, des péniches de transport et d’assaut supplémentaires doivent donc être acheminés, ce qui repousse le “Jour J” d’un mois.

Des conditions à remplir

Si la période du débarquement est rapidement réajustée, il reste néanmoins à déterminer une date et une heure précise pour lancer l’assaut. Une série de paramètres est donc étudiée par l’état-major allié, en vue de trouver le moment parfait.

Les nazis ayant anticipé une attaque des Alliés à marée haute, les plages sont jonchées d’obstacles placés en vue d’empêcher un débarquement. Par conséquent, les Alliés estiment que leur assaut doit avoir lieu à mi-marée montante. En outre, une nuit de pleine lune est nécessaire, pour que les troupes aéroportées puissent manœuvrer correctement. Enfin, les premières lueurs de l’aube semblent idéales pour que la marine ait une visibilité suffisante pour bombarder les défenses allemandes.

Réunir ces 3 critères laisse peu de choix quant au jour du débarquement. Finalement, Eisenhower fixe le “D-Day” au 5 juin, avec la possibilité de le décaler d’un ou deux jours, en cas d’intempérie.

Cette mesure de précaution est opportune, puisqu’une tempête qui affecte la Manche au début du mois de juin contraint les Alliés à reporter le débarquement au lendemain.

C’est ainsi que le mardi 6 juin 1944 devint le jour historique que nous commémorons encore à l’heure actuelle.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre