Santé

De quoi meurt-on en France ?

me

S'abonner au podcast
Tout le monde meurt un jour. Nous partageons tous ce triste constat. Mais les causes sont pultples.

En France, des études de santé très fines, effectuées par un organisme public, mesurent justement l’évolution des causes de décès. Ces indications, ainsi que d’autres recherches, permettent de mettre en évidence, sur 25 ans ou même un siècle, les pathologies moins meurtrières ou, au contraire, les maladies plus dangereuses pour la santé humaine.

Il y a d’abord des maladies dont on meurt moins. C’est le cas, en premier lieu, de la grippe ou des pneumonies, qui, voilà un siècle, étaient une des causes de décès les plus fréquentes. Qu’on se souvienne, par exemple, de l’épidémie de 1918, dite de grippe espagnole.

De nos jours, elles peuvent être encore fatales à certaines personnes âgées, déjà fragilisées par d’autres maladies.

Ensuite les maladies cardio-vasculaires, qui ne représentent plus la première cause de décès en France, font également moins de victimes, même si elles restent encore très meurtrières.

Et même si le cancer demeure la première cause de décès en France, le rôle essentiel du dépistage et l’amélioration du diagnostic ont permis de faire régresser la mortalité associée à certaines formes de la maladie.

Des traitements mieux adaptés et, dans l’ensemble, une meilleure prévention, expliquent également le caractère moins meurtrier du sida. De même, le nombre de suicides et de personnes tuées sur la route est en diminution.

Quelles sont les principales causes de mortalité ?

Si la mortalité globale associée au cancer tend à régresser, cette maladie demeure pourtant la première cause de décès en France.

Les habitudes de consommation, notamment du tabac et de l’alcool, et la progression de l’obésité, pourraient expliquer, avec d’autres facteurs, l’augmentation de certains cancers, comme ceux du poumon chez les femmes ou du pancréas.

De même, une exposition accrue au rayonnement UV serait à l’origine de la progression des cancers de la peau.

Les maladies cardio-vasculaires représentent la seconde cause de mortalité en France, les hommes restant plus touchés par l’infarctus et les femmes par des AVC. L’alcool, le tabac ou la sédentarité sont très souvent à l’origine de ces pathologies.

Enfin, la maladie d’Alzheimer fait de plus en plus de victimes. À un stade avancé, elle peut notamment provoquer de graves pneumonies, liées très souvent à la difficulté d’avaler ressentie par les malades.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre