Tech/Science

Comment un corps peut-il brûler tout seul ?

autocombustion

S'abonner au podcast
Dickens dans Bleak House et Zola dans Le Docteur Pascal évoque ce type de combustion.

Le sujet est délicat. Il s’agit (pour mettre les pieds dans le plat !) de la combustion spontanée. Un corps humain qui prend feu sans qu’il soit enflammé. On dit aussi qu’il s’agit d’autocombustion, car la personne qui la subit prend feu sans qu’aucune cause ne soit apparente, avec un environnement intact.

Mais le caractère « spontané » de la combustion est généralement rejeté par les scientifiques.

Alors ce phénomène existe-t-il vraiment ? La difficulté à répondre à cette question vient du fait que les cas et témoignages de combustion spontanée sont très rares et difficilement vérifiables.

Dans la plupart des cas évoqués on retrouve cependant des morceaux de corps presque intacts alors que le tronc s’est transformé en cendres. Des chercheurs de l’université d’Helsinki ont recensé 12 cas. Dans toutes ces affaires il ne reste rien du thorax ni de l’abdomen alors que la tête et les bras, comme les jambes sont intacts.

Certains médecins ont émis l’hypothèse d’une combustion lente, non pas du corps tout entier mais de ses graisses. En effet dans les très rares cas connus, les victimes étaient en surpoids et avaient bu de l’alcool, puis s’étaient endormi à coté d’une source de chaleur, comme du feu ou une cigarette. A cause de l’alcool elles auraient perdu connaissance et la chaleur aurait alors ouvert une plaie par laquelle se serait échappé de la graisse imbibant une partie du corps. Celle-ci aurait alors joué le rôle de mèche. C’est la théorie de l”effet mèche”. Ensuite le corps, à patir de sa graisse, se consumerait comme une bougie.

Ainsi celon le docteur Cristian Palmiere, qui travaille au Centre universitaire romand de médecine légale de Genève, “la graisse humaine agit comme la cire tandis que les vêtements enflammés et imbibés de graisse servent de mèche.La graisse sous cutanée ne brûle que lorsque sa température atteint au moins 250 °C“.

Aussi la combustion s’arrête quand toute la graisse a été brûlée.

Mais malgré la description détaillée que vous venons d’en faire il reste un mystère. On ne sait expliquer exactement comment la plaie, l’ouverture cutanée d’òu sort la graisse humaine, se réalise. L’effet mèche est dont la moins mauvaise des hypothèses mais elle n’est pas parfaite.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre