Santé

Connaissez-vous l’homme élastique et la femme aux gros pieds ?

pieds

S'abonner au podcast
La femme aux gros pieds de l’Ohio, connue aux Etats Unis comme « The Ohio Bigfoot Lady », de son vrai nom Fanny Mills, a vécu au 19e siècle et souffrait depuis toute petite d’une maladie étrange, la « maladie de Milroy ».

Héréditaire et rare, touchant surtout les femmes, elle se caractérise par un dysfonctionnement du système lymphatique et une accumulation de liquide lymphatique dans les jambes et les pieds.

Tout le bas de son corps se mit ainsi à grossir jusqu’à ce que ses pieds mesurent 48 cm de long pour 18 cm de large.

De nos jours, on recense moins d’un cas pour 100.000 naissances.

Après la femme aux gros pieds, l’homme élastique ou en caoutchouc ! Cet homme est James Morris, et lui aussi a vécu au 19e siècle. Il était atteint du syndrome d’Ehlers Danlos, du nom de deux dermatologues, l’un danois, Edvard Ehlers, et l’autre français, Henri-Alexandre Danlos, qui ont décrit précisément cette affection au début du 20e siècle.

Il existe différentes variantes de la maladie mais dans la plupart des cas cette maladie génétique du tissu conjonctif a pour conséquence une hyperextensibilité de la peau, souvent très fine et transparente, une fragilité des vaisseaux sanguins et l’hyperlaxicité des articulations.

La plupart des gens qui en sont atteints mènent une vie normale mais pâtissent de restrictions concernant les activités physiques car elles peuvent facilement avoir des cicatrices importantes, ressentir des douleurs articulaires chroniques, et subir un vieillissement prématuré suite à l’exposition au soleil.

Dans le monde on estime que la forme la plus sévère touche 1 personne sur 250 000.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre