Incroyable !

Comment les statues équestres informent sur la mort du cavalier ?

vis Abonnez-vous au podcast “Incroyable!” pour ne rater aucun nouvel épisode:
spotify-r. S’abonner
apple-r-1 S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Présentes dans de nombreuses villes du monde, les statues équestres font complètement partie du décor urbain. Contre toute attente, il semblerait néanmoins qu’on puisse déceler un message caché, en observant bien la posture du cheval sculpté. En effet, des rumeurs persistantes affirment, qu’avec un peu d’attention, on pourrait deviner les circonstances de la mort du cavalier auquel il est rendu hommage.

Des messages cachés

Voir une statue équestre trôner en ville n’a rien d’exceptionnel.

Mais si on vous disait que bon nombre d’entre elles comportaient un message “caché” ?
Peut-être les regarderiez-vous avec plus d’attention !

En effet, représentant un personnage illustre (souvent un chevalier ou un roi) monté sur un cheval, ces statues suivent – dans certains cas – une règle tacite, visant à indiquer les conditions de la mort du cavalier.

Ainsi :

  • lorsque le cheval a ses deux jambes avant levées : le cavalier est mort au combat
  • si seule la jambe droite est levée : le cavalier aurait été assassiné hors du champ de bataille
  • si seule la jambe gauche est levée : le cavalier a péri à des blessures de combat
  • si les quatre jambes du cheval sont au sol : le personnage est mort de causes purement naturelles

Une tradition pas toujours respectée

En observant un peu les différentes statues équestres éparses sur le globe, il est possible de trouver des exemples qui corroborent ce règlement tacite.

Par exemple, la représentation du Maréchal Gallieni à cheval (située à Madagascar) est conforme au code que nous avons décrit. Joseph Gallieni étant mort de manière naturelle (d’un cancer de la prostate), sa monture a donc les quatre membres au sol.

Cependant, on trouve tout de même de notables contre-exemples à cette codification statuaire. Ainsi, une statue équestre de Napoléon Bonaparte (située à Rouen) représente l’empereur sur un cheval cabré… or, Napoléon n’est pas mort sur un champ de bataille.

De même, à Versailles, une statue de Louis XIV à cheval représente la monture avec le membre droit avant levé, et ce, alors que le Roi-Soleil n’a pas succombé à un assassinat.

Sachant cela, il ne vous reste plus qu’à observer les statues équestres alentour ; pour déceler si celles-ci respectent bien la biographie de leur cavalier.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre