Sciences

Comment le radium fut utilisé dans le passé ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Sciences” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Au tournant des XIXe et XXe siècles, Pierre et Marie Curie découvrent le radium. Ses applications en médecine, et notamment dans le traitement de certains cancers, font la renommée de cet élément radioactif. Jusque dans les années 1950, il fut aussi utilisé dans d’autres domaines, avant d’être peu à peu interdit.

Un véritable engouement

L’efficacité du radium dans la lutte contre le cancer explique sans doute la popularité de ce minerai radioactif. Dans les années 1920-1930, il entre en effet dans la fabrication de nombreux produits.

Ainsi, les médecins conseillent à leurs patients l’utilisation de pommades et de comprimés à base de radium. Des produits de beauté, comme des poudres ou des crèmes contre les rides, en contiennent également.

Dans les deux cas, le radium n’est présent qu’en très petites quantités. On le trouve aussi dans certaines boissons et même dans l’eau de quelques stations thermales. Le radium est alors considéré comme une sorte de produit miracle, qui limite le vieillissement.

Les horlogers l’introduisent dans les montres et les réveils, pour en rendre les aiguilles lumineuses. On l’utilise encore dans la fabrication des paratonnerres et même dans la confection des sous-vêtements. Mêlés de radium, des textiles sont ainsi censés procurer une chaleur bienfaisante.

Des appareils sont même inventés pour produire une eau radioactive, réputée pour ses vertus toniques.

Un minerai dangereux

Dès les années 1920, les effets nocifs du radium sur la santé humaine sont démontrés. En effet, les scientifiques s’aperçoivent que l’exposition au radium peut abîmer les dents, provoquer de l’anémie et d’autres troubles de santé.

Une exposition plus prolongée peut même entraîner l’apparition d’un cancer. Dès lors, le radium est reconnu comme un élément nocif, même si les doses sont très faibles. De toute façon, le coût très élevé du radium empêchait les industriels d’en introduire de plus grandes quantités dans leurs produits. Son usage est finalement interdit, en 1937, sauf à des fins médicales.

Cette interdiction n’empêchera pas l’industrie horlogère d’utiliser le radium jusque dans les années 1950. En 1976, il est même décidé d’abandonner le radium dans les traitements à base de radiothérapie.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre