Sciences

Comment décuire un oeuf ?

oeuf

S'abonner au podcast
Jusqu’ici, on savait comment cuire un oeuf mais on ignorait comment le “décuire”. Même en abaissant la température, il était impossible d’inverser le processus de cuisson. Une équipe de chercheurs américains y est pourtant parvenue. Cette découverte pourrait avoir d’importantes applications médicales.

D’abord, il faut se demander ce qui se passe quand on fait cuire un œuf? Et bien, sous l’effet de la chaleur, le blanc d’œuf passe de l’état liquide à l’état solide. Les protéines qui le composent, et qui contiennent des acides aminés, opèrent alors de nouvelles liaisons, qui se traduisent par la coagulation du blanc d’œuf.

Or on n’avait jamais réussi à inverser le processus. Ainsi en soumettant l’œuf dur à des températures très basses, on n’obtient tout au plus qu’un œuf dur gelé!

Comment ont donc procédé les scientifiques qui ont accompli ce petit miracle? Ils ont d’abord injecté un dérivé de l’urée dans l’œuf dur. L’urée provient de la dégradation de certaines protéines par le foie. Elle est normalement ensuite évacuée dans les urines.

Pourquoi de l’urée ? Car elle a pour effet de réarranger les protéines. De telle sorte que l’œuf redevient liquide ! Mais attention, il ne retrouve pas pour autant son état initial. Pour cela, les scientifiques ont placé l’œuf dans un appareil qui le faisait tourner à grande vitesse.

C’est ce mouvement très rapide qui force en quelque sorte les protéines à reprendre leur première forme.

Alors, à quoi peut donc servir une telle découverte? La méthode mise au point par l’équipe de chercheurs américaine peut s’appliquer à de nombreuses protéines. Au lieu de perdre un temps précieux à les élaborer, on peut envisager, grâce à cette découverte, de reconstituer très rapidement les protéines concernées.

Ce procédé est d’autant plus précieux que certaines protéines ont une grande importance pour la recherche médicale. C’est ainsi que, sur la base de cette découverte, il sera peut-être possible un jour de mettre plus facilement des protéines vitales au service du traitement de certains cancers.

D’une manière générale, cette méthode pourrait permettre aux chercheurs de revenir en arrière au cours du processus expérimental.

Par contre, il n’y a rien à attendre de cette découverte dans le domaine gastronomique. L’ex œuf dur s’avère en effet immangeable!

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre