Sciences

Combien de type de flocons de neige existe-t-il ?

flocons neige

S'abonner au podcast
Les flocons de neige font l’objet d’une classification officielle. Mais avant de s’y pencher, posons-nous la question, qu’est-ce qu’un flocon de neige ?

Il s’agit d’un un agrégat de minuscules cristaux de glace. Chacun de ces cristaux est 10 millions de fois plus petit que lui et a la forme d’un «prisme hexagonal». Mais comme toutes  les faces de ce prisme se développent à des vitesses différentes les flocons ne se ressemblent pas. De plus beaucoup de facteurs jouent sur la forme finale du flocon : humidité, température, vent, et champ électrique rencontré dans le ciel.

Dès le 17ème siècle les flocons de neige intriguèrent les savants. Kepler puis René Descartes en réalisèrent des schémas. Mais sans microscope leurs travaux ne purent aller bien loin.

Le Japonais Ukichiro Nakaya fut le premier à produire une étude complète et la Commission internationale de la Neige et de la Glace les classe depuis 1952 en sept catégories distinctes: plats, étoilés, colonnes, nouilles, dendrites, colonnes coiffées et formes irrégulières.
Selon Nakaya, il existe 41 «types morphologiques» de flocons. Plus tard une autre classification en comptera 80. En réalité, les variations sont tellement nombreuses qu’il est difficile de se mettre d’accord sur un chiffre précis. De toute façon deux flocons peuvent appartenir au même type sans être identique. Car ils se trouvent à des degrés divers de développement. Aussi la légende selon laquelle aucun flocon n’est identique à un autre, n’est ni confirmée ni infirmée.

Si on traite uniquement de la taille du flocon, les plus gros apparaissent si la température est située entre -10 et -20 degrés Celsius. Si la température est plus élevée ou plus faible, le flocon sera plus petit.

Quant à la forme du flocon, sa structure, la forme d’étoile à 6 branches est la plus répandue. Elle correspond à la façon la plus naturelle pour des molécules d’eau de se répartir en s’agrégeant.

Quant à la neige formée, c’est-à-dire l’accumulation des flocons, elle aura des propriétés différentes en fonction de la température. Entre 0 et – 5 degrés Celsius, elle est très collante. S’il fait plus froid, la neige sera plus légère, elle donnera la poudreuse. On l’appelle la neige “sèche”.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre