Santé

Combien d’années en plus vivent les riches ?

Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Santé” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
D’après le proverbe : « l’argent ne fait pas le bonheur », mais une étude récente a mis en évidence que l’aisance financière permet de vivre plus longtemps en meilleure forme. D’après les experts, l’espérance de vie en bonne santé est un critère important pour définir les conditions d’existence des personnes âgées et par extension celles de l’ensemble de la population

L’analyse épidémiologique réalisée conjointement en Grande-Bretagne et aux États-Unis a montré que les personnes riches avaient une espérance de vie augmentée de 9 ans en moyenne par rapport aux populations les plus pauvres. Cette étude montre clairement une inégalité flagrante selon les catégories sociales dans ces deux pays. Ce phénomène sociétaire peut s’expliquer par différents facteurs.

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’espérance de vie de l’être humain a progressé de cinq ans et demi entre les années 2000 et 2016. Toutefois, il existe des disparités en fonction des continents. Les populations dans les pays en voie de développement vivent en moyenne 18,1 ans de moins que les habitants des nations les plus riches. Au sein d’un même pays, des différences significatives sont également perceptibles entre les habitants.

Pour analyser ce phénomène, les chercheurs britanniques et américains ont comparé l’espérance et la qualité de vie de 25 000 adultes âgés de plus de 50 ans. Il s’est avéré que les personnes vivant le plus longtemps en bonne santé sont les plus fortunées. Le niveau social ou les diplômes n’ont que peu d’impact sur la durée et la qualité de vie des individus. L’argent semble être le critère primordial pour une vie plus longue et en meilleure forme. Ainsi, les plus riches pouvaient espérer vivre en bonne santé 9 ans de plus que les moins aisés financièrement. Le même écart est observé en considérant la gent féminine ou masculine.

Les scientifiques émettent plusieurs hypothèses pour expliquer les différences observées. L’argent permet de manger des aliments plus sains et de meilleure qualité. De plus, les personnes aisées ont tendance à privilégier la prévention médicale. De plus, ils ont accès plus facilement à des soins médicaux coûteux et adaptés à leur maladie. Cela est particulièrement vrai dans les pays où tous les citoyens ne bénéficient pas de couverture sociale universelle comme en France.

Cette étude est loin d’être anecdotique. La santé dégradée d’une partie de la population influe directement sur les dépenses d’un pays. En effet, pour aider les personnes âgées devenues dépendantes, les gouvernements doivent mettre en place une politique sanitaire coûteuse. Mieux comprendre les facteurs qui influent sur la longévité et la bonne santé des individus permettra de lutter plus efficacement contre les inégalités.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre