Santé

Les chiens rendent-ils plus ou moins heureux que les chats ?

chiens chats

S'abonner au podcast
En France, près d’un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Et d’après les dernières estimations, l’hexagone totaliserait 63 millions d’animaux domestiques.

Parmi les compagnons à quatre pattes, le chat est le plus plébiscité avec 11,41 millions d’individus répertoriés contre 7,42 millions de chiens et chaque année l’écart de population entre les deux espèces se creuse.

Mais se psoe alors une question cruciale ! Cet écart se creuse t il pour une raison particulière ? Et notamment entre le canidé et le félin, quel est l’animal le plus susceptible de rendre heureux ? Une enquête américaine vient de lever le voile sur cette épineuse question.

Le sondage réalisé en 2018 a évalué le niveau de bonheur des familles possédant un chien, un chat ou aucun de ces deux animaux de compagnie. Les personnes interrogées avaient le choix entre trois réponses possibles « très heureux », « assez heureux » ou « pas du tout heureux ». Pour recueillir un jeu de données exploitables, les sondés étaient invités à donner des informations personnelles complémentaires sur leur niveau d’études, leur sentiment envers les religions, leur état de santé, leurs revenus….

Résultat: 38 % des propriétaires de chiens se disent très heureux, soit 6 points de plus que les gens sans animaux. Par contre seulement 18% des américains possédant un chat s’estiment parfaitement heureux.

Cette différence entre les possesseurs de chiens et de chats apparait considérable et semble loin d’être anecdotique. 20 de différence si on compare le niveau de satisfaction entre les populations issues de la classe moyenne et les foyers de classe supérieure. De plus, fait très étonnant, d’après les chiffres de cette étude, les propriétaires de chat sont moins heureux que les sondés sans animal.

Cette enquête confirme les conclusions d’un sondage effectué en 2016 et publié dans le journal scientifique « Anthrozoös ». Les maîtres de chiens y apparassaient plus satisfaits de leurs conditions de vie et semblaient être plus tournés vers les autres.

Consolation pour les propriétaires de chats, des études ont montré que le ronronnement d’un chat permet de réduire vla tension artérielle et de stimuler les défenses immunitaires.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre