Histoire

Pourquoi la bataille de Los Angeles est un mystère ?

hist Abonnez-vous au podcast “Choses à Savoir Histoire” pour ne rater aucun nouvel épisode:
apple-r-1 S’abonner
spotify-r. S’abonner
castbox-r S’abonner
deezer-r S’abonner
google-r S’abonner
rss-r S’abonner

.
Survenue plusieurs mois après l’entrée des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale, la bataille de Los Angeles est un événement mystérieux au cours duquel les forces armées américaines ont combattu des objets volants non identifiés.
Toujours dépourvu d’explications définitives, cet épisode de l’histoire militaire américaine fascine encore de nombreux historiens et amateurs d’ufologie.

L’apparition de mystérieux objets volants

Précipités dans la guerre, à la suite de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor (7 décembre 1941), les États-Unis d’Amérique doivent, dès lors, faire face à une série d’attaques menaçant l’intégrité de leur territoire.

Ainsi, au cours de la soirée du 23 février 1942, un sous-marin nippon cible le champ pétrolifère d’Ellwood, provoquant du même coup une mise en alerte générale des garde-côtes sur toute la côte ouest américaine.

Préparés à l’imminence d’une nouvelle attaque japonaise, les forces armées états-uniennes scrutent – en ce 25 février – le ciel californien, à la recherche d’intrusions ennemies.
Une alerte est rapidement donnée, peu après 19h00, suite à la détection d’étranges lumières dans le ciel de Los Angeles.

La menace se précise, vers 2h00 du matin, lorsque la Défense Contre l’Aviation repère un objet volant non identifié se déplaçant à moins de 200 kilomètres de l’ouest de la ville.

Sous le choc, les autorités décident alors de mettre immédiatement en place un couvre-feu.

Des hypothèses variées

La panique s’intensifie à 3h00 du matin, lorsque plusieurs objets volants non identifiés sont aperçus au-dessus de Santa Monica.

En réaction, l’armée américaine décide d’utiliser ses canons antiaériens pour ouvrir le feu durant plusieurs heures. Aucun des projectiles ne parvient à toucher les cibles et l’utilisation de projecteurs pour balayer le ciel ne changent rien à la donne.

Finalement, le couvre-feu est levé vers 7h00 du matin, sans que les vaisseaux ennemis n’aient largué la moindre bombe, ni accusé la moindre la moindre perte.

Après avoir déclaré que la “bataille” n’était qu’une fausse alerte, Frank Knox (le Secrétaire à la Marine des États-Unis) éveille quelques soupçons au sein de la presse et de la population américaines.

La photo du phénomène – publiée dans les journaux – n’arrange pas les choses, celle-ci semblant avoir été retouchée avant d’être publiée.

Sans surprise, de nombreuses rumeurs font, ainsi, rapidement état d’une tentative d’invasion extraterrestre qui aurait été cachée par le gouvernement.

La vérité semble, toutefois, bien plus prosaïque puisque les objets volants seraient fort probablement des avions de reconnaissance japonais – ou encore de ballons-sondes – lâchés pour provoquer la panique au sein des populations civiles.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook

Newsletter

To Top

Le livre des 500 Choses à Savoir absolument est disponible !

livre